GAC-EPA — Groupement des Anciens du CERN-ESO Pensioners' Association

Bulletin 48

Printemps 2015

 

Le mot du Président

Gertjan BOSSEN

Des sons contrastés

“Een nieuwe lente en een nieuw geluid” écrivait vers la fin du 19ème siècle mon compatriote Herman Gorter (poète devenu plus tard dans sa vie militant communiste). En français : “un nouveau printemps et un nouveau son”. Phrase parmi les plus célèbres de la littérature néerlandaise.

Qu’est-ce que nous entendons en ce printemps 2015? Beaucoup de bruit, ponctué par des slogans carrément pas nouveaux: “les Cernois sont des privilégiés”, “il faut leur diminuer salaires et retraites”. Slogans alimentés par des sentiments de jalousie et une vision exclusivement financière de l’Organisation, sinon du monde. Prenons ces bruits au sérieux, mais ne nous laissons pas submerger et préparons une riposte ferme et digne.

Heureusement, à bien écouter, il y a aussi d’autres sons en ce printemps 2015. Comme celui de la voix de la future Directrice-Générale du CERN, Fabiola Gianotti, qui nous a fait le plaisir de participer à notre Assemblée Générale en mars dernier. Dans son intervention, elle mettait l’accent sur la continuité au moment du départ à la retraite: comme retraités, nous restons pleinement membres de la communauté cernoise. Aussi, nous a-t-elle stimulés afin de continuer, comme retraités, à participer au rayonnement du CERN en communiquant notre enthousiasme dans notre environnement local et familial.

Voilà des sons dans le sens de mon compatriote: utilisons nos capacités et nos compétences pour contribuer à bâtir un monde harmonieux, juste et pacifique, barrant ainsi avec force et détermination le chemin aux bruits destructifs qui nous menacent. Tous ensemble !

Gertjan Bossen

PS. Je viens de prendre connaissance de l’intervention d’un délégué au Conseil du CERN en décembre 2014 : “L'une des causes fondamentales du problème, à son avis, est que les informations essentielles au Conseil sur des questions telles que le coefficient C, par exemple, est systématiquement communiquée par le personnel du CERN, qu'il ne considère pas comme impartial.  De même, les experts juridiques qui ont produit l'étude sur les droits acquis de 2006 avaient été payés par l'Association du personnel.”

Mettre en doute de telle façon l’intégrité des Cernois, en diffusant des informations fausses, est un comportement parfaitement intolérable et ne manquera pas d’entraîner une réaction vigoureuse.

Mobilisons-nous !

 

Editorial

Bernard DUCRET

Ouvrir d’autres portes

Le début de 2015 a été marqué une fois de plus par de douloureux événements, en Europe (France et Danemark) ou dans le monde (Syrie, Yémen, etc.). Cette barbarie est malheureusement le résultat de facteurs conjugués : l’ignorance, le mensonge propagé par des intérêts inavouables, le déséquilibre violent d’une situation économique mondialisée et une régulation de la puissance publique constamment sapée par la cupidité.

Pourtant les moyens de communication n’ont jamais été aussi puissants et démocratisés. On aurait pu en attendre une élévation de la nature humaine, une conscience affûtée; mais non, la “nature humaine” dans ce qu’elle a de plus noire a pris le dessus. Internet, pour ne citer que cet exemple, qu’on pouvait espérer comme un formidable lieu d’échanges constructifs pour l’humanité (rappelons tout de même qu’il est issu du monde scientifique), est aussi devenu aujourd’hui, un vecteur de malfaisance en tous genres.

Si je commence cet éditorial pessimiste ainsi, c’est que je souhaite réagir et que notre modeste publication devienne, par contraste, un vecteur utile d’informations pour nos lecteurs. Au delà des rapports du travail du Comité de notre groupement, lus avec toujours autant d’intérêt - comme la liste des décédés d’ailleurs -, je souhaite qu’il ouvre d’autres portes au bénéfice de chacun, dans plusieurs domaines.

Hier, nous avons commencé à parler des expériences de certains d’entre nous, retraités, et je constate des retours vers la rédaction encourageant au travers d’un certain nombre de commentaires très positifs. Nous continuons donc dans ce numéro par un article d’une autre nature, présentant une organisation humanitaire dont un de nos membres est membre actif.

Aujourd’hui, je vous propose d’ouvrir en plus d’autres rubriques comme “Santé”,”Retrouvailles” ou d’autres que vous jugerez utiles. A vos plumes pour nous donner votre avis !

Bonne année à tous et bonne lecture.

 

A propos de l'ESO

(original anglais)

Martin CULLUM

Social

Comme les années précédentes, nous avons tenu une réunion annuelle le 12 Janvier avec plus de 20 retraités de l’ESO.

Assureur pour la santé

Suite au rachat de Vanbreda International par Cigna, le régime d’assurance maladie de l’ESO est officiellement nommé le régime Cigna. Excepté ce changement de nom, peu d’autres changements. Il y a bien eu quelques témoignages de longs délais, mais on peut espérer qu’ils sont dus seulement à la phase de transition entre Vanbreda et Cigna. Ils sont en tous cas surveillés de près.

Groupe de travail Santé

Le groupe de travail Santé de l’ESO contrôle le fonctionnement du régime de l’assurance maladie de l’ESO. Les réunions récentes se sont intéressées aux sujets suivants, entre autres.

Couverture d’assurance pour les employés qui partent avec une pension différée

Selon les statuts et règlements de l’ESO, les membres actifs et retraités ont droit à la couverture du régime d’assurance maladie de l’ESO. Comme au CERN, les membres du personnel qui quittent l’organisation avant de prendre leur retraite et choisissent une pension différée ne peuvent pas être re-admis à l’assurance maladie s’ils l’ont quittée. La règle de maintien de l’affiliation durant la période avant la retraite effective n’est pas aussi clairement définie qu’au CERN et a été appliquée au cas par cas d’une manière adhoc. Le département HR de l’ESO examine cette situation pour la clarifier et inclure une possibilité d’extension de la couverture d’assurance maladie en cas de retraite anticipée.

Long Term Care

Quand cette assurance dépendance a été introduite à l’ESO, ses prestations ont été grandement reprises du modèle allemand de Pflegeversicherung. Il avait alors été décidé que les plafonds des prestations devraient être revus tous les 5 ans. Comme les prestations du régime allemand ont été augmentées au cours de 5 dernières années, il est opportun maintenant de revoir celles de notre assurance LTC. Le groupe de travail Santé attend une proposition à ce sujet de la part du département des Ressources Humaines et de Cigna.

La possibilité d’un relèvement du niveau des prestations grâce à un accroissement volontaire des cotisations a été aussi discutée. Ayant pris l’avis de Cigna, le département HR a indiqué que ce ne serait pas envisageable pour le personnel de l’ESO, en raison de l’augmentation importante nécessaire pour le nombre réduit de personnes concernées. Mais aucun chiffre n’a été mentionné.

Médecines alternatives

En l’absence de règles spécifiques aux médecines alternatives, il est difficile de savoir ce qui est remboursé et ce qui ne l’est pas. Le département HR et Cigna proposeront des règles claires à ce sujet. Pour l’instant, il faut noter que le site web de Cigna comporte une liste de traitements qui ne sont pas remboursés.

Propositions de changement de certaines règles de remboursement

Lunettes: si au cours d’une année calendaire un changement significatif de dioptrie est certifié par un ophtalmologue, le remboursement d’un deuxième jeu de verres devrait être autorisé. Orthophonie: la définition d’un motif médical seulement physique semble trop restrictive. Le groupe de travail Santé souhaite que cette définition soit élargie.

Soins dentaires: le plafond annuel de remboursement est jugé trop bas par le groupe de travail Santé. Il a proposé d’introduire la possibilité de reporter le crédit de remboursement inutilisé sur l’année suivante (comme c’est le cas pour d’autres traitements) de sorte que ce plafond soit effectivement doublé sur chaque période de 2 ans.

Le département HR examinera les implications de ces changements et, si l’impact sur les coûts est minime, introduira les changements correspondants dans le contrat Cigna.

Nouveau centre des visites à l’ESO

Ce centre de visites et planétarium, nommé ESO Supernova, a eu ses fondations posées récemment à Garching: il devrait être achevé en 2017. Les organisateurs de ce projet ont demandé des avis et de l’assistance auprès des retraités de l’ESO, et particulièrement de ceux résidant dans la région de Munich. Plus d’information sur le projet sont accessibles sur le site web de Supernova: supernova.eso.org.

 

Echos et Activités du Comité — (novembre 2014 à avril 2015)

Mario DANESIN

Vous pourrez noter à la lecture de ce bulletin que les sujets d’inquiétudes concernant notre Protection sociale, évoqués dans nos précédentes éditions, demeurent d’actualité; c’est principalement notre Caisse de pensions qui est dans le viseur de certaines délégations d’Etats-membres, donc du Conseil du CERN, ceci en dépit des accords négociés et des engagements pris en 2010/2011. Ce n’est donc pas le moment de « baisser les bras », car dans les mois qui viennent, nous aurons à défendre nos acquis de protection sociale (sans cesse remis en cause...).

Nous résumons ci-après quelques aspects des activités du Comité qui sont, pour quelques-uns d’entre eux, développés plus en détail dans les chapitres spécifiques.

Le secrétariat se tient à votre disposition pour tous détails complémentaires.

Résultats des élections 2014, composition du nouveau Comité et attributions de fonctions “Comité” et “Vérificateurs”

Le Comité actuel est en place depuis le 1er janvier 2015. Il est issu des élections de fin novembre 2014 destinées à renouveler 8 membres élus sortants dont les mandats arrivaient à échéance le 31 décembre 2014 et élire 1 membre, dont le poste restait vacant.

Nous devions donc au total élire 9 membres du Comité.

Comme indiqué dans notre précédent bulletin et suite à notre appel de candidatures d’août 2014, 12 candidats se sont présentés, parmi lesquels les 8 sortants. Ces derniers ont été élus avec un des nouveaux candidats. Le dépouillement des votes a eu lieu le 26 novembre 2014.

Le résultat de ces élections est donc le suivant :

Comité / Committee

NOM PRENOM VOIX %
VITASSE Michel 450 92%
BABOULAZ Michel 442 90%
GOUACHE Jean-Claude 427 87%
BARTHELEMY René 400 82%
SEIS Irene 397 81%
DANESIN Mario 379 78%
GHINET François 352 72%
VANDONI Carlo 336 69%
ROY Christian 295 60%
ROBILLARD Morna 250 51%
LEECH O NEALE Susan 208 43%
RADERMACHER Ernst 197 40%

Vérificateurs / Auditors

NOM PRENOM VOIX %
RADERMACHER Ernst 163 33%
QUERCIGH Emanuele 136 28%
MILES John 92 19%
VAN PRAAG Adrianus 74 15%

Le Comité lors de sa réunion du 5 décembre 2014 a pris acte de ce résultat ; il a en outre pris la décision, comme le permettent les statuts du Groupement, de coopter les 2 candidates arrivées en 10ème et 11ème positions. Il a également procédé à l’attribution des fonctions : la plupart des membres ont été reconduits dans leurs fonctions et il convient de noter ce qui suit :

Claude Genier ayant démissionné de son poste au Conseil d’Administration de la Caisse de pensions (CACP), ce poste est maintenant tenu par Michel Baboulaz. De plus, Claude Genier laissant aussi son poste de délégué au Conseil du personnel, ce poste devient vacant, pour le moment du moins.

Christian Roy, membre nouvellement élu, est notre représentant à la Commission Juridique de l’AP; son suppléant est Jean-Claude Gouache (précédemment représentant).

Morna Robillard, membre coopté, est notre 2ème délégué au CHIS Board.

François Wittgenstein était hors Comité et s’occupait jusqu’en en 2014 des relations avec les HUG et le Service médical du CERN; il a souhaité se libérer de cette tâche, cette fonction devient aussi vacante.

Au Conseil du personnel de l’AP nous n’avons que 6 délégués sur 7 possibles.

Au 1er janvier 2015, le Comité est donc composé de 21 membres élus, 2 membres cooptés et 1 invité permanent.

Nous devions aussi lors de ces élections élire un vérificateur aux comptes. Parmi les 4 candidats qui se sont présentés, c’est Ernst Radermacher qui a obtenu le plus de suffrages, comme le montrent les résultats du tableau ci-après.

Il a donc été élu pour les exercices 2015 et 2016 et, comme prévu par les statuts, nous avons donc à nouveau 2 vérificateurs aux comptes, Ernst Radermacher et Guy Salomon, ce dernier ayant été élu en 2013 pour les exercices 2014 et 2015.

Nous devons aussi vous alerter sur la faible participation à ces élections et nous voudrions inciter les 70% des membres du Groupement qui ne se sont pas exprimés à le faire lors des prochaines élections ; cela ne pourra que conforter le Comité dans son action pour la défense des intérêts des pensionnés.

Dernière minute : Extrait de la réunion du Comité du 10 avril 2015 :

Gertjan a reçu un email de François Ghinet dans lequel celui-ci explique que son éloignement de la région genevoise ne lui donne que peu d’opportunités d’assister régulièrement aux réunions du Comité GAC-EPA et de la Commission pensions; cette situation le conduit à présenter sa démission de membre élu du Comité.

Gertjan comprend la position et le raisonnement de François et a accepté sa démission en le remerciant vivement pour sa participation aux travaux du Comité et de la Commission pensions où il a toujours défendu avec force et conviction les intérêts des retraités.

Décision du Comité:

La démission de François libère une place d’élu au Comité qui revient à la candidate “venant ensuite”, Morna Robillard (cooptée lors de l’attribution de fonctions précédente); dès à présent Morna est donc notre 9ème candidate élue des dernières élections; elle continue sa tâche de déléguée au CHIS Board et sera aussi notre 7ème déléguée au Conseil du personnel de l’AP.

Morna accepte la décision du Comité lequel unanimement la félicite.

Le secrétaire se chargera d’aviser l’AP de la décision du Comité.”

Assemblée générale ordinaire du GAC-EPA

L’Assemblée générale ordinaire (AGO) s’est tenue le 18 mars 2015 à la suite d’une convocation envoyée aux membres du groupement en date du 16 février 2015.

Le compte rendu de l’AGO 2015 vous a été expédié conjointement avec l’envoi du présent bulletin.

Nous vous invitons à vous reporter à ce compte rendu pour vous informer plus en détail des sujets développés lors de cette AGO.

Veillez à conserver ce compte rendu, dont l’approbation vous sera demandée lors de la prochaine Assemblée générale ordinaire qui se tiendra fin mars 2016 (date non encore retenue).

Relations avec les Associations du personnel (AP) du CERN et de l’ESO

Si le groupement GAC-EPA est relié étroitement à l’AP, c’est que, dans le domaine de la protection sociale notamment, les intérêts des retraités rejoignent aussi les intérêts du personnel actif du CERN et de l’ESO ; par ailleurs, nous estimons primordial que les actifs continuent à bénéficier de conditions de travail à la hauteur de la renommée des Organisations, celle d’un pôle d’excellence.

Par conséquent, nous maintenons les contacts nécessaires avec l’AP, le GAC-EPA étant rattaché à l’Association du personnel du CERN. Nous participons aux travaux du Conseil du personnel de celle-ci, et de ses diverses Commissions, chaque fois que les agendas comportent des points pouvant intéresser les retraités; ainsi qu’au Fonds d’entraide et au Groupe de travail sur la Garantie des pensions.

La Commission pensions et celle de la Protection sociale sont celles qui se réunissent le plus souvent ; la 1ère sert à préparer nos interventions au CACP dans lequel nous avons un représentant et à la seconde, nous apportons nos contributions en vue des réunions du CHIS Board, où nous sommes représentés par 2 de nos membres.

Dans notre précédent bulletin nous avions relaté les critiques dont la Caisse de pensions a été (et continue d’être encore) l’objet depuis fin 2013 ; certaines délégations d’Etats-membres n’hésitaient pas à remettre en cause les droits acquis, en allant jusqu’à envisager des mesures drastiques telles que :

La dénonciation des accords 2010/2011 au travers notamment du versement par l’Organisation de 60 MCHF/an jusqu’en 2041, dans le but d’arriver à terme à une Caisse couverte à 100%.

Le passage d’une Caisse “à primauté de prestations” à une Caisse “à primauté de cotisations”, visant à détruire la garantie sur le montant de nos pensions, tandis qu’une restructuration de la gouvernance de la Caisse mettant en cause la participation des membres et bénéficiaires pourrait s’ajouter au menu.

En ce début d’année 2015, la situation s’est encore dégradée, puisque le dossier de la Caisse de pensions est toujours dans la ligne de mire du Conseil du CERN, en dépit de notre lettre ouverte conjointe AP/GAC-EPA aux délégations du 8 décembre 2014, marquant notre opposition à toute atteinte aux droits acquis.

Cette situation critique est maintenant au centre des préoccupations de la Commission pensions qui réfléchit aux moyens de s’opposer efficacement aux intentions belliqueuses de certaines délégations, si ce n’est du Conseil lui-même.

Relations avec l’Administration du CERN

Rappel : Pour éviter des difficultés d’accès aux sites du CERN, veillez à la validité de votre carte d’accès nominative et de votre vignette voiture : les formalités pour ces documents se font au bâtiment 55, sur présentation d’une pièce d’identité et des papiers du véhicule.

La circulaire opérationnelle n° 2 (rév. 2), “Conditions d’accès au domaine clôturé du CERN”, est entrée en vigueur le 1er septembre 2014; des problèmes d’application sont apparus et nous nous efforçons de continuer à les résoudre.

Par exemple, en tant que bénéficiaires de la CP, nous ne sommes pas tout à fait sur un même pied d’égalité avec les actifs : il ne nous est attribué qu’une vignette auto au lieu de deux comme pour les actifs. Il s’agit là d’une différence qui peut poser problème dans certaines situations et nous avons présenté ces cas spécifiques à l’administration.

Relations avec le Conseil d’administration de la Caisse de pensions (CACP)

Par l’intermédiaire de Michel Baboulaz, notre nouveau représentant au Conseil d’administration de la Caisse de Pensions, nous suivons de près les travaux du CACP en charge de la gouvernance de celle-ci.

Le CACP est aussi particulièrement préoccupé par les remous qui secouent la Caisse de Pensions puisque le système de gouvernance de la CP pourrait être remis en cause et que le Conseil du CERN lui a demandé de faire évaluer par un actuaire l’impact financier d’un passage d’une caisse “à primauté de prestations” à une caisse “à primauté de cotisations”.

Nous vous invitons à vous reporter à l’article de Michel Baboulaz sur la Caisse de pensions, pour prendre connaissance des derniers rebondissements (en mars notamment) sur cette question extrêmement sensible pour les bénéficiaires actuels de la CP comme pour les actifs et futurs retraités.

Relation avec le CHIS Board

Le CHIS Board, est aussi une instance avec laquelle nous sommes en contact régulier par l’intermédiaire de nos 2 délégués, David Jacobs et Morna Robillard; comme indiqué dans notre précédent bulletin (et rappelé ici), le CHIS Board a vu son rôle réduit en 2014, à la suite de divers rapports d’auditeurs externes et internes. Alors que précédemment le CHIS Board faisait des propositions de modifications au Règlement du CHIS, il est maintenant restreint à donner son avis sur des propositions de l’Administration.

Le CHIS-Bull, le bulletin d’information du régime d’assurance maladie du CERN, nous informe régulièrement de la situation de la Caisse maladie. Son numéro n°38 de juin 2014 contenait un article sur l’assujettissement aux taxes françaises CSG et CRDS, de certains retraités résidant en France. Son contenu nous a fait réagir une première fois par le canal de nos délégués et le n° 39, contenant encore des informations que nous jugions erronées, nous a contraints à envoyer le 7 janvier 2015 une lettre de protestation au président du CHIS Board.

Relation avec les retraités présents et futurs

Nous remercions les participants à notre réunion informelle du 26 novembre 2014; cette dernière nous a permis de vous transmettre les dernières nouvelles sur la Caisse de pensions et la Caisse maladie, notamment en brossant un historique des événements survenus jusqu’à novembre 2014. Vous avez été nombreux à participer à notre pot de fin d’année, toujours une bonne occasion d’échanger quelques mots entre anciens collègues et amis.

Nous continuerons le plus efficacement possible à vous tenir informés de tous faits importants par les canaux habituels :

Les permanences ont repris en 2015 depuis le 3 février ; plusieurs personnes sont déjà venues consulter nos 4 « dévoués permanents ». Vous pouvez consulter les dates de tenue de ces permanences sur notre site web, sous « Calendrier ». Elles se tiennent généralement le premier mardi de chaque mois sauf en janvier, juillet et août.

En 2015, nous avons demandé au secrétariat de l’AP de rééditer les cartes AP, qui permettent parfois d’obtenir quelques avantages commerciaux. Elles ne le seront que pour ceux d’entre vous qui en avez fait la demande en 2014, car début 2015, nous n’avons reçu que de rares demandes.

Rendez-vous pour le prochain bulletin fin novembre 2015 !

 

Caisse de Pensions

Michel Baboulaz

Comme annoncé lors de l’Assemblée Générale, avec 3,31% notre Caisse de Pensions a atteint en 2014 son objectif de rendement de +3% au-dessus de l’inflation à Genève.

Les tableaux ci-dessous montrent l’évolution mensuelle des rendements et de l’allocation des actifs par classe, ainsi que la valeur nette des actifs de la Caisse. On note une variation importante de l’allocation en octobre par une diminution forte de la part des actions.

Contexte financier

Au début de l’année, les décisions de deux banques centrales ont ébranlé les marchés financiers. En janvier la Banque Nationale Suisse a abandonné son soutien au taux de change plancher de 1,20 CHF pour 1 EUR, provoquant une baisse d’actions cotées en Suisse et créant un impact sur la valeur en francs suisses des biens et actifs cotés en euros. Assez bien protégée contre les fluctuations de change, la Caisse a pu limiter ses pertes. Ensuite, la Banque Centrale Européenne a annoncé un programme de rachat d’emprunts d’Etats par création de monnaie, ce qui se traduit par un afflux d’euros se portant essentiellement sur le marché des actions, car les taux obligataires sont toujours très bas. Au 24 mars, l’indice européen Stoxx Europe 600 avait monté de 17% depuis que la BCE a commencé son programme « d’assouplissement quantitatif ». On assiste donc à une hausse forte et continue des indices de marchés d’actions, qui devrait influencer favorablement le rendement des avoirs de la Caisse, à condition que la tendance ne s’inverse pas brutalement.

Administration de la Caisse

Le Conseil d’Administration de la Caisse de Pensions (CACP) a organisé en janvier un cours destiné à ses membres, sur l’évaluation du risque global des placements d’un fonds. La société ORTEC qui fournit chaque trimestre son estimation du risque pour la Caisse, a été chargée de ce cours. La technique utilisée est basée sur la construction de scénarios et des simulations, comparée par analogie à la prévision de l’évolution d’un ouragan, avec beaucoup d’incertitude et un grand nombre de variables. Sur la base de l’allocation courante des actifs par classe, des centaines de scénarios, aussi divers et réalistes que possible, sont évalués et le rendement moyen sur un an des 5% les moins rentables est calculé. Il ne doit pas dépasser la limite de risque fixée par le CACP (actuellement -8%). Le CACP a participé au recrutement externe d’un nouvel administrateur de la Caisse (maintenant appelé CEO). Après l’échec d’une première offre, une seconde recherche a permis de recruter une personne qui pourrait commencer au CERN vers la fin de l’été.

Le CEO par intérim, Thierry Lagrange, a remis au CACP les réponses chiffrées aux questions posées par les délégations des Etats-Membres au Conseil. Ce sont des statistiques portant sur les années 2008 à 2014. En voici un extrait :

Les demandes du Conseil

Les deux expertises demandées par le Conseil sur des transformations possibles de la Caisse de Pensions vont exiger de la part du GAC-EPA et de l’Association du Personnel une grande attention car leurs conclusions pourraient déclencher des études, des contestations juridiques ou autres actions de défense. L’expertise juridique a un vaste mandat dont l’objectif est la réduction des prestations futures et même présentes offertes par la Caisse. Elle comporte notamment le passage de notre régime à primauté des prestations vers un régime à primauté des cotisations. Et l’expertise actuarielle vise à quantifier les coûts liés à ces transformations.

 

Caisse Maladie

David Jacobs

Assurance maladie

Le passage en fin d’année au nouveau contrat d’administration de notre Régime d’assurance maladie s’est déroulé sans heurt. Le contrat principal, qui inclut les conditions contractuelles et la description des services, a été signé, et il en sera de même prochainement pour l’annexe qui spécifie les services additionnels et la “télémédecine”.

Quand on a besoin d’informations sur le Régime, rien n’est plus ennuyeux que de trouver des renseignements présentés différemment selon l’endroit consulté. Souvent la faute en revient au fait de copier une même information sur plusieurs supports sans la mettre à jour partout. Le bureau UNIQA est toujours là pour apporter de l’aide directement, par téléphone ou par courriel, mais 15 si vous avez accès au Web, la méthode la plus rapide est de visiter le site d’UNIQA à www.uniqa.ch d’où, en cliquant sur le symbole du CERN, on peut atteindre le site du CERN–CHIS décrivant complètement le Régime et permettant d’imprimer les formulaires de Demande de Remboursement, de Devis dentaires, etc... Egalement depuis le site UNIQA vous pouvez vous connecter comme Membre avec votre identifiant ou créer un compte si vous ne l’avez pas encore fait. Dans votre espace Membre vous pouvez voir les détails de votre couverture d’assurance, et les remboursements et documents qui vous concernent ainsi que ceux de votre famille. Des améliorations sont encore en cours de développement. Enfin le CHIS Bull, bulletin publié périodiquement et distribué à tous est également une source d’informations fiables.

Notre Régime d’assurance maladie en 2014: les chiffres

En conclusion de la révision quinquennale de 2010, le Conseil a décidé une augmentation annuelle progressive des cotisations durant les années 2011-2015, exprimées comme un pourcentage du salaire de référence défini pour les membres assurés. En 2014, le taux était de 4,70% pour les pensionnés, le CERN ajoutant 8,21%. La dernière étape en 2015 porte ces taux à 4,86% et 8,51% respectivement.

En 2014, les contributions ont encore une fois dépassé les dépenses, d’où un excédent de 13,2 MCHF malgré une hausse des dépenses de quelques 9%. Ces excédents sont placés dans un fonds de réserve protégeant le Régime de déficits futurs ou d’événements catastrophiques.

Investi dans deux banques ce fonds a obtenu un rendement très satisfaisant de 5,81% en 2014. Le début de 2015 a paru moins favorable en raison de la chute de l’Euro et des bourses en janvier. Cependant les pertes ont été à peu près compensées dès la fin mars.

Population assurée au 2014-12-31

Le nombre de pensionnés diminue encore légèrement en 2014, alors que le nombre d’assurés actifs augmente plus fortement. L’âge moyen des membres du Régime reste à 45,5 années comme en 2013. Les courbes de distribution par âge en 2013 et 2014 montrent le déplacement attendu du pic de population autour de l’âge de 75 ans.

effectifs cotisants dépendants ratio cotisants
genre F H total F H total TOTAL / total total 2013
pensionnés 906 2108 3014 1812 174 1986 5000 0.60 5016
actifs 850 3081 3931 3225 1903 5128 9059 0.43 8791
total 1756 5189 6945 5037 2077 7114 14059 0.49 13807
pays de résidence au 2014-12-31 soit :
Rembts kCHF CH FR autre CH FR autre
pensionnés 1703 2900 397 pensionnés 34.10% 58.00% 7.90%
actifs 2141 6910 8 actifs 23.60% 76.30% 0.10%
total 3844 9810 405

fig. 1 Population assurée par sexe et par pays

Au 12-31 0-10 2018-11-01 19-25 26-30 31-35 36-40 41-45 45-50 51-55 56-60 61-65 66-70 71-75 76-80 81-85 86-90 91-95 >=96 total
2014 1688 1075 859 807 1056 840 847 819 619 545 606 1012 1280 1063 591 284 64 4 14059
2013 1665 1037 830 815 1002 797 842 761 636 532 713 1051 1310 959 560 243 51 3 13807

fig. 2 Distribution par âge de la population assurée

0 300 600 900 1200 1500 1800 2014 2013 0-10 11-18 19-25 26-30 31-35 36-40 41-45 45-50 51-55 56-60 61-65 66-70 71-75 76-80 81-85 86-90 91-95 >=96

Contributions, dépenses médicales soumises au CHIS et remboursements en 2014

En distinguant les actifs et les pensionnés, on observe que le ratio des cotisations sur les remboursements varie, il n’est que de 0,77 pour les pensionnés. Cette catégorie a aussi bénéficié d’un taux de couverture de ses dépenses médicales légèrement supérieur, de 89% en 2014.

en MCHF contributions Ratios
assurés+CERN remboursements coûts médicaux contrib./ rembts rembts / coûts
pensionnés 40.1 52.0 58.6 0.77 0.89
actifs 47.7 23.5 27.4 2.03 0.86

fig.3 Contributions, coûts et remboursements

Distribution des remboursements par type de prestation en pourcentage du total et variation par rapport à 2013

Dans les hospitalisations, on note un mouvement important vers les hopitaux privés agréés. Et la hausse du total des remboursements de 9,9% est aussi significative.

Principales prestations 2014-12-31 répartition variation
honoraires de médicins 9'179'440 12.2% 10.9%
frais pharmaceutiques 6'613'237 8.8% 8.7%
radio - analyses - trait. Ambulatoires 11467501 15.2% 16.3%
soins dentaires 5'811'919 7.7% 12.8%
frais d'optique 1'685'016 2.2% 3.9%
autres traitements ambulatoires 6'868'565 9.1% 12.2%
total soins ambulatoires 41'625'678 55.1% 12.2%
hospitalisation en H publics 11'593'782 15.4% -7.6%
hospitalisation en H privés agréés 21'082'739 27.9% 24.0%
hospitalisation en H privés non agréés 1'212'495 1.6% -40.4%
autres traitements stationnaires 511 0.0% -27.7%
total hospitalisations 33'889'527 44.9% 7.3%
 
total remboursements 75'515'205 100.0% 9.9%

fig. 4 Distribution des remboursements par type de traitement

Les soins fournis en Suisse compte pour 77,4% du total et ceux obtenus en France pour 18,3%, les autres pays comptant pour 4,2%. Cette répartition est peu différente de celle de 2013. Si on la considère par rapport à la distribution des membres selon leur pays de résidence, on constate une préférence nette et persistante pour des prestations en Suisse.

La hausse de 9,9% des remboursements, bien au-dessus des 3% d’augmentation des coûts de la santé à Genève, semble due à de multiples causes, dont les plus importantes sont :

Des hospitalisations dans 30 pays différents ont été remboursées en 2014, contre 20 pays en 2013, mais la Suisse compte toujours la plus grande part de ces remboursements, avec 87,7% du total (89,2% en 2013).

Le graphe des remboursements par tranche d’âge, pour 2014 et 2013, montre clairement l’élévation du coût de la santé de la population retraitée, ainsi que le pic dans la tranche de 30-35 ans mentionnée ci-dessus.

tranches d'age 2018-11-01 19-25 26-30 31-35 36-40 41-45 45-50 51-55 56-60 61-65 66-70 71-75 76-80 81-85 86-90 91-95 >=96 total total
Rembts 2014 kCHF 1857 1080 1749 3451 2297 2104 2579 2509 2261 4173 8214 11678 12612 8956 5492 1688 62 75513 75513
Rembts 2013 kCHF 1693 1418 1472 2549 2218 2164 2523 2263 2633 4178 8132 11276 11337 7450 3654 992 65 68625 68625

fig. 5 Distribution des remboursements par âge

0 2'500 5'000 7'500 10'000 12'500 15'000 0-10 11-18 19-25 26-30 31-35 36-40 41-45 45-50 51-55 56-60 61-65 66-70 71-75 76-80 81-85 86-90 91-95 >=96 2014 2013

Comme les années précédentes, les moyennes calculées sont systématiquement biaisées par les chiffres de la population, connus seulement à la date du 31 décembre alors que les remboursements portent sur tous les bénéficiaires au cours de l’année. UNIQA valide actuellement un environnement informatique qui permettra de meilleures statistiques pour 2015, comme spécifié dans le nouveau contrat.

 

Les permanences

Jean-Francois MICHAUD

Au risque de me répéter par rapport au compte rendu de la dernière assemblée générale, la commission “Permanences” est composée de Gunilla Santiard, René Barthélémy, et maintenant de Michel Boffard, qui a rejoint l’équipe courant 2014. Votre serviteur, Jean François Michaud est toujours actif également.

Comme tous les ans, la commission “Permanences” accueille les retraités chaque premier MARDI du MOIS, sauf les mois de Janvier, Juillet et Août.

Consultez le calendrier pour les dates précises

Cette année encore, les sujets les plus traités ont été :

Mais depuis plusieurs années, les préoccupations liées à la fiscalité française, dernièrement avec l’assujettissement aux taxes CSG et CRDS, ont été fréquemment traitées et la commission a dû quasiment tenir des réunions de groupe pour renseigner sur les démarches à faire et expliquer l’évolution de ce dossier.

Cette question a conduit à la constitution d’un “Collectif Sécurité Sociale (C2S)”

En général, les membres de la commission s’efforcent d’apporter des réponses à toutes vos questions, mais, n’étant pas des professionnels, ils sont parfois amenés à vous diriger vers de plus compétents qu’eux, d’autres services et, en général, la demande est satisfaite.

Pour ce qui est du bilan de cette année: satisfaisant dans l’ensemble.

Les échanges durant ces permanences sont généralement très conviviaux et les expériences de certains sont pour nous très enrichissantes et apportent quelquefois des réponses à certaines questions posées par d’autres.

Et puis certains, quand il n’y a pas bousculade et que le temps le permet, ont besoin de parler du bon vieux temps.

Bonne année à tous.

 

Présence Internet

Robert CAILLIAU

Les facilités internet du GAC-EPA continuent à progresser doucement.

Pour des raisons de sécurité mais surtout pour éviter les messages non-sollicités (spam) toutes les références aux adresses du comité vont être supprimées et ces adresses ne fonctionnent plus.

Pour contacter les membres du comité, utilisez dorénavent que le formulaire de contact. Vous pouvez y choisir une des fonctions du comité et envoyer un message aux personnes responsables de cette fonction. Le lien vers ce formulaire se trouve sur la page d'accueil du site sous la rubrique "Organisation". Vous pouvez bien entendu aussi écrire sur papier à l'adresse postale GAC-EPA, p/a Association du Personnel, CERN, CH-1211 Genève 23.

Je profite de l'occasion de vous inciter à utiliser ce formulaire pour communiquer votre adresse e-mail privée au sécretariat, pour que nous puissions vous tenir au courant d'événements importants.

 

Ceux qui nous ont quittés

Pour ceux qui nous ont quittés, consultez la liste des décès.

Si vous désirez envoyer un mot de sympathie à la famille en deuil, et que vous ne connaissez pas l'adresse, vous pouvez l'envoyer via la Caisse de pensions du CERN, qui possède l'adresse, mais n'est pas autorisée à la communiquer à des tiers.

 

De tout, un peu…

Merci à vous tous.

Vous avez été sensibles au contenu de nos deux dernières pages du dernier Bulletin d‘automne, à un point tel que notre secrétaire, Françoise Thévenet, a été submergée sous les courriels.

Au début, elle a gentiment répondu à chacun d’entre vous puis, rapidement, a dû y renoncer sous l’avalanche de mails et de lettres : la priorité à la mise à jour de la base de données a été sa principale préoccupation.

C’est la raison pour laquelle elle nous demande de bien vouloir l’excuser de ne pas avoir pu répondre à chacun et, au nom du Comité, nous vous disons ici un GRAND MERCI pour votre réactivité.

Votre Comité au travail

the committee at work
the committee at work

Erratum

Un lecteur assidu a constaté des erreurs dans la liste des disparus du Bulletin 46.

Nous reproduisons dans les pages de la version imprimée la liste réelle et actualisée des disparus pour la période concernée.

Le rédacteur vous présente ses excuses et ses plus profonds regrets.

La liste sur le site est bien entendu toujours actualisée au mieux de nos connaissances.

Reportage

Cet espace vous est réservé. Il a pour objet de présenter les réalisations de nos retraités passionnés. Une autre vie existe après celle du CERN et elle est, pour beaucoup, riche de belles réalisations. Ce sont ces activités que nous voulons vous présenter dans cette rubrique « Reportages ». Nous la réalisons sur le terrain, auprès de celles et ceux qui nous auront sollicités pour parler de leur vie ardente de retraité. Bonne lecture

Reportage : Caméléon

l’Humanitaire, une autre voie originale pour la retraite.

Nous vous avions présenté la dernière fois un passionné de collection, voilà aujourd’hui avec David Myers, une autre manière d’occuper sa retraite : passer des technologies de pointe à l’humanitaire.

David Myers
David Myers

David a, comme un grand nombre d’actifs du CERN, dépensé son énergie «le nez dans le guidon», à assumer pleinement sa tâche, avec la motivation d’apporter à l’Organisation ses talents d’organisateur et de manager. Il a terminé sa carrière dans le domaine de la sécurité informatique au CERN, avec l’obsession de convaincre les autorités de l’Organisation à construire des remparts contre le piratage et les intrusions malveillantes. La dernière machine du CERN, le LHC, a été sa bête noire en la matière, ceci jusqu’à la dernière minute de son activité professionnelle.

La transition avec la retraite a été brutale et David reconnait que sa première année d’adaptation a été difficile. Trouver ses marques à la maison n’est pas le plus facile à réaliser.

Pour trancher nettement avec son activité professionnelle, David n’a gardé le contact avec ses collègues qu’épisodiquement et s’est mis à voyager encore plus, pour son plaisir cette fois. Il a accentué la pratique d’activités de loisirs comme l’alpinisme (plus de 40 sommets à plus de 4000m), la photographie et la danse de salon avec son épouse.

En parallèle, il a mis ses talents de gestionnaire et d’organisateur au service de différents organismes (comme Innovage par exemple) et d’associations caritatives, pour aboutir finalement à une transition actif-retraité pleine et apaisée.

Aujourd’hui, en dehors de ses petits enfants et de son épouse, il est très fan d’une organisation caritative internationale qui s’occupe aux Philippines de recueillir des enfants défavorisés victimes d’abus sexuels. Il est devenu ainsi le « parrain » d’une jeune fille locale dont il soutient financièrement la vie sociale et la famille.

C’est de CAMELEON dont il parle avec enthousiasme. Il a trouvé dans cette organisation à la fois la possibilité d’agir humainement à son modeste niveau et plus précisément de s’assurer que son aide arrive bien en totalité à sa destinataire. Il entretient ainsi des relations étroites avec sa filleule dans le cadre strict établi par l’association. Il est fier de contribuer à sa manière à la lutte contre la misère dans le monde.

Cette association a été lancée en 1997 par Laurence LIGIER, une jeune française (de 17 ans à l’époque), qui a acquis maintenant une renommée internationale et a été récompensée plusieurs fois pour son efficacité et son originalité.

Nous avons choisi de mettre ci-dessous les coordonnées de cette organisation afin que David puisse compter d’autres parrains parmi les retraités du CERN.

logo-cameleon-association

Association Caméléon Suisse
Grand Rue 19, CH- 1166 Perroy, Suisse
Tél : +41 (0)21 807 06 06 - portable : + 41 (0)78 748 69 33
Email : assocameleon.swiss@gmail.com
http://www.cameleon-association.org/je-parraine-un-enfant/

 


Cameleon France
bureau : http://www.cameleon-association.org
51 rue Daguerre
75014 Paris France
Tel: 00 33 (0)1 43 22 35 92
Email : contact@cameleon-association.org