GAC-EPA — Groupement des Anciens du CERN-ESO Pensioners' Association

Bulletin 49

Automne 2015

 

Le mot du Président

Gertjan BOSSEN

Continuité et changement

Rares sont les sujets, enthousiasmants ou préoccupants, qui disparaissent pour toujours de notre vie.

Prenons comme exemple notre Caisse de Pensions:  le sujet est toujours présent, avec des développements parfois positifs, ou bien au contraire négatifs, intercalés par des périodes plus ou moins longues de calme plat.

Depuis deux années nous sommes plutôt dans une tempête qui a nécessité une action radicale et tout-à-fait exceptionnelle de notre côté en juin dernier:  l’occupation de la salle de réunion du Conseil du CERN.  On a gagné notre pari:  les délégués ont dû écouter une déclaration commune AP+GAC-EPA.

A savoir, si nous avons été entendus, le temps nous le dira.  Merci à vous tous d’avoir participé nombreux aux manifestations au CERN et à l’ESO, en étant présents physiquement ou bien en nous faisant parvenir vos messages de soutien.  Un merci particulier aux membres du Comité, le noyau dur des occupants.  Aujourd’hui, premier jour d’automne, alors que je vous écris ces lignes, les vents se sont calmés apparemment, mais rien ne garantit que la situation soit identique au moment où vous les lirez.  Seule conclusion:  il faut rester vigilants et prêts à agir.

Continuité et changement, encore.  Je parle de votre Comité dont vous venez de (ré-)élire une grande partie.  Parmi les candidats, peu de visages nouveaux, mais beaucoup de collègues qui ont déjà siégé pendant 4 ou 6 années ou même plus dans le Comité.  Parmi eux, plusieurs ont fait savoir, plus ou moins explicitement:  “mais c’est la dernière fois”.  Aussi, il faut bien que dans les deux années à venir de nouvelles bonnes volontés se manifestent pour que la défense de nos intérêts bénéficie elle aussi de continuité dans le changement.  A bon entendeur!

Comme l’usage le veut, le bulletin d’automne est l’occasion pour moi de remercier mes collègues du Comité pour le travail accompli ensemble (ce dernier mot a toute son importance) et de vous souhaiter d’ores et déjà de Bonnes Fêtes et une Bonne Année 2016, en espérant, comme les années précédentes, voir un grand nombre d’entre vous prendre un verre à notre pot de fin d’année.

Gertjan Bossen

 

Editorial

Bernard DUCRET

La santé

Pour ce numéro, j’ai attendu la dernière limite pour écrire cet éditorial.

J’ai attendu de voir si le “Congrès International sur la Santé Naturelle” auquel je m’étais inscrit en juin pour le premier week-end d’octobre dernier à Paris, allait m’apporter suffisamment de témérité pour vous en parler.

Mon objectif était d’apprécier si notre Bulletin des retraités du CERN et de l’ESO pouvait, lui aussi, apporter quelque chose de nouveau et d’utile en matière de santé et s’il pouvait mettre en lumière des voies préventives innovantes à des coûts raisonnables, pour des résultats satisfaisants.  La santé de notre Assurance Maladie est aussi une de mes préoccupations.

Hé bien la réponse fût positive :  je me lance.

J’ai suivi avec attention et de la manière la plus critique possible de grands noms internationalement connus et reconnus en médecine, Docteurs, Professeurs, Chercheurs, Spécialistes, lanceurs d’alertes pour beaucoup, de 9h du matin à 20h le soir.

De longues et lourdes journées à tenter de comprendre ce que ces messieurs/dames avaient à dire sur les manières dont sont traitées les populations, les doutes et inquiétudes sur l’avenir qui ont surgi dans les esprits, les dégâts auxquels on a déjà assisté, mais aussi, sur les solutions innovantes proposées et les espérances qu’elles ont fait naître auprès des auditeurs.  Nous étions 3000 sur place au Parc Floral de Vincennes et 4000 de plus en streaming (photo ci-dessous).

Je ne vais pas vous détailler ici ce qui s’y est dit, je ne suis pas en mesure de juger et ce n’est pas mon rôle.  Je ne suis ni médecin, ni spécialiste de la santé; je reste attentif comme citoyen à ce qui se développe de par le monde.  Je suis sorti de ce Congrès avec beaucoup d’enthousiasme, d’où mon envie de vous faire partager ces espérances.  Je suis un adepte du mieux vivre au quotidien et je voudrais être un porteur de nouvelles allant dans ce sens.

C’est pourquoi je vous invite à vous rendre sur les pages liées au congrès, d’y rechercher ce qui vous plaira en matière d’informations sur les origines des pathologies touchant notre proche entourage et peut-être certains d’entre nous qu’on voit quasi quotidiennement autour de nous.

Pourquoi je fais cela, alors que je devrais me cantonner dans mon rôle de responsable de publication?

Parce que je pense qu’une publication comme la nôtre n’est pas uniquement faite pour vous donner des nouvelles de nos travaux de comité, de notre Caisse de Pensions ou de notre Assurance Maladie.  Elle devrait aussi selon moi créer du lien entre nous, au travers notamment de son caractère informatif dans des domaines préoccupant les retraités comme celui de la santé.  Qu’en pensez-vous? Vos commentaires sont les bienvenus.

Je vous souhaite une bonne lecture, au travers de ce lien notamment, puis selon vos envies ou nécessités à vous informer sur le sujet.  Je vous souhaite une année 2016 en excellente santé, enrichissante à tous les points de vue.

Bonne et heureuse année 2016 à tous!

 

A propos de l'ESO

Martin CULLUM

(original anglais)

Evenements sociaux

Quelques uns de nos membres ont organisé en août un rassemblement d’été dans un Biergarten à Haag, tout près de Munich.  Environ 20 personnes sont venues.  Le temps était chaud mais la bière délicieuse et fraîche...

Assurance maladie

Le nouvel assureur maladie Cigna est venu à l’ESO en mai pour une présentation aux personnels actif et retraité.  Bien que peu de choses aient changé depuis que Vanbreda a été repris par Cigna, la nouvelle organisation a réalisé un effort considérable pour rénover leur site web en fournissant plus d’informations et en facilitant les demandes de remboursement en ligne pour ceux qui le souhaitent.

Le groupe de travail ESO Santé a discuté un certain nombre de propositions de changements au contrat d’assurance maladie—certaines ont été mentionnées dans le dernier Bulletin—qui devraient être mises en oeuvre dans la révision annuelle du contrat qui aura lieu vers la fin de l’année.  Le fonds de réserve se trouve être actuellement en excédent.  Le groupe de travail Santé a néanmoins résisté jusqu’à présent aux pressions pour réduire des primes, prenant toutefois en compte le doublement attendu du nombre de membres retraités au cours des 10 prochaines années.

Suite à nos pressions sur l’administration de l’ESO, les primes d’assurance pour les retraités sont maintenant identiques à celles des membres actifs.  Il en est résulté une baisse de 12% du coût des cotisations pour les bénéficiaires retraités en 2015, très appréciée par les retraités.  Mais jusqu’ici l’ESO a rejeté notre précédente demande faite en 2013 de contribuer à l’ensemble des cotisations d’assurance maladie pour les pensionnés.  Actuellement, l’ESO ne contribue qu’à la partie ‘in-kind’ qui couvre les cas médicaux peu coûteux mais ne contribue pas à l’assurance ‘stop-loss’ qui couvre les cas médicaux dépassant 25 kEUR.  Pour les pensionnés ESO, ceci a été la situation historique depuis l’introduction du système, et elle n’a malheureusement pas été corrigée lorsque le Conseil de l’ESO a opté pour le système du CERN en 2004.  Elle est cependant clairement en conflit avec la Politique de Santé de l’ESO introduite en décembre 2013.  Nous avons donc l’intention de soulever ce sujet de nouveau avec l’Administration.

 

Echos et Activités du Comité — (de mai à octobre 2015)

Mario DANESIN

Après la trêve estivale, votre Comité s’est réuni et a repris ses activités dès le 4 septembre 2015.

Au cours de cette réunion il s’est focalisé sur les remous qui secouent notre Caisse de pensions et a aussi évoqué, parmi d’autres sujets, les avatars de la Caisse maladie, les préoccupations de nos membres venus consulter nos délégués lors des journées de Permanences.

Il en ira ainsi lors des réunions suivantes et, n’en doutez pas, notre volonté de défendre les droits des pensionnés reste notre principal objectif.

Voici donc ci-après et dans les articles qui suivent quelques informations en addition de celles fournies dans le compte rendu de l’Assemblée générale du 18 mars 2015 et par le bulletin de printemps.

Le secrétariat se tient à votre disposition pour tous; pour le contacter utilisez le formulaire de contact (cochez "Secretariat").

Composition du Comité, attributions de fonctions, élections 2015

Comité

Aucun changement n’est intervenu dans la composition du Comité depuis avril 2015 et donc les indications que nous vous donnions dans le dernier bulletin de printemps restent d’actualité.

Le Comité se compose depuis avril 2015 de 21 membres élus, 1 membre coopté et un invité.

Elections 2015

Un appel à candidatures a été lancé le 17 août 2015 pour les élections 2015 du GAC-EPA, pour l’exercice 2016-2017.

Ces élections ont pour buts, d’une part le renouvellement partiel du Comité, d’autre part l’élection d’un vérificateur aux comptes.

Pour le renouvellement partiel du Comité 14 membres ont présenté leur candidature dont 12 membres sortants élus ou coopté dont le mandat arrive à échéance le 31 décembre 2015.

Pour l’élection du vérificateur, 2 membres ont présenté leur candidature dont le vérificateur sortant.  Nous avons donc suffisamment de candidatures pour lancer des élections formelles, et nous nous réjouissons de la volonté d’engagement des membres ayant présenté leur candidature.  Les documents pour les élections ont été envoyés le 15 octobre, le retour des bulletins est prévu pour le 20 novembre et leur dépouillement aura lieu le 25 novembre 2015 ; les membres du groupement seront avisés des résultats par le 1er bulletin 2016 et au cours de l’Assemblée générale 2016.  Le cas échéant, une information pourra être donnée lors de la réunion informelle du 25 novembre 2015 à 15h30 à l’Amphithéâtre principal, juste avant le pot de fin d’année.

Assemblée générale ordinaire du GAC-EPA

La dernière Assemblée générale ordinaire (AGO) s’est tenue le 18 mars 2015 et le compte rendu vous a été expédié courant juin avec le précédent bulletin.

Ce compte rendu contient de nombreuses informations sur les préoccupations des pensionnés ; nous vous invitons à vous y reporter, car tous les sujets évoqués sont plus que jamais d’actualité en cette fin d’année, en particulier, les inquiétudes que font peser certains Etats-Membres sur la Caisse de pensions et, pour un bon nombre des retraités qui résident en France, l’imposition aux taxes CSG-CRDS.

Rappel :  Veillez à conserver ce compte rendu dont l’approbation vous sera demandée lors de la prochaine Assemblée générale ordinaire qui se tiendra fin mars 2016 (date non encore retenue).

Relations avec les Associations du personnel du CERN et de l’ESO

En ces temps troublés de tentative d’atteinte aux droits acquis, il est essentiel que les Associations du personnel du CERN et de l’ESO et le Groupement des anciens GAC-EPA soient en contact constant et qu’ils envisagent des actions réfléchies et concertées pour la défense des intérêts des actifs et des pensionnés.

Les velléités de certaines délégations des Etats-membres au Conseil du CERN à l’égard de notre Caisse de pensions ont commencé fin 2013 déjà, et n’ont pas cessé depuis de nous mobiliser.  Cette problématique est au centre des discussions de toutes les réunions de la Commission pensions AP et nos Présidents respectifs AP et GAC-EPA ont multiplié les contacts avec les instances dirigeantes et en particulier avec l’actuel Directeur général du CERN; ce dernier s’est dit, tout comme nous, préoccupé ; le DG a également laissé entendre son point de vue par plusieurs articles parus dans le bulletin hebdomadaire du CERN.

Notre appel commun de manifestation du 18 juin dernier (jour de la réunion du Conseil du CERN) a été bien entendu puisque plus de 500 actifs et pensionnés se sont rassemblés et que nous avons pu obtenir que le Président de l’AP, accompagné de celui du GAC-EPA, puissent lire une déclaration commune devant les délégations des Etats- membres ; vous avez pu en prendre connaissance dans les colonnes du bulletin Echo de l’AP.

Cette manifestation, menée dans le calme et la dignité, n’a suscité aucune polémique mais elle a montré notre détermination à ne pas accepter sans broncher le “diktat” de certains Etats-membres; par ailleurs, la Direction du CERN s’est dite aussi satisfaite de la tournure prise par la manifestation et a relevé le fait que l’action concordait avec la position des “Neuf” (élus par le personnel supérieur du CERN).

Toutefois, cela n’a pas fait fléchir le Conseil du CERN, puisqu’il a donné mandat à 3 experts d’étudier la faisabilité d’une remise en question des droits acquis, en particulier ceux touchant à la Caisse de pensions et donc, éventuellement de revenir sur les accords négociés en 2010/2011; le rapport de ces experts devrait être rendu dans les semaines à venir; nous y serons attentifs; de son contenu et de la suite que le Conseil y donnera découleront nos actions futures.

Restons en alerte pour parer toute remise en cause de nos droits acquis et être prêts à agir.

Relations avec l’Administration du CERN

Rappel :  Pour éviter des difficultés d’accès aux sites du CERN, soyez en règle, vous-même et votre conjoint (le cas échéant), avec votre carte d’accès nominative et votre vignette voiture :  les formalités pour ces documents se font au bâtiment 55 sur présentation d’une pièce d’identité et des papiers du véhicule.

Bien que la Circulaire Opérationnelle n° 2 (rév. 2), “Conditions d’accès au domaine clôturé du CERN”, soit entrée en vigueur le 1er septembre 2014, quelques problèmes d’application sont à résoudre, comme par exemple:

D’une manière générale, l’accès pour les pensionnés aux documents administratifs CERN qui parfois nous concernent n’est pas évident;  nous sommes en contact avec les départements HR et IT pour essayer de résoudre ce problème.  Nous savons aussi qu’un séminaire de préparation à la retraite sera organisé en novembre prochain;  le GAC-EPA y aura un temps de parole pour présenter ses activités et les intérêts que les retraités ont d’y adhérer.  Les bénéficiaires de la CP peuvent, bien entendu, assister à ce séminaire s’ils le souhaitent.

Relations avec le Conseil d’administration de la Caisse de pensions (CACP)

Le CACP, dont le rôle est la Gouvernance de la Caisse de pensions, est quelque peu malmené depuis que le Conseil du CERN semble vouloir lui imposer ses volontés ;  ses prérogatives et son mandat, pourtant définis par le Conseil, sont mis à mal.

Néanmoins lors de sa réunion du 12 juin 2015, il a pris note des rendements de la CP (2,74% à fin mai) et a eu une réflexion sur l’étude actuarielle 2016 qui devra être établie par l’actuaire Buck Consultants.

Le CACP a aussi pris note que le rapport annuel des auditeurs externes polonais (NIK) critique l’usage du taux d’actualisation selon IPSAS (taux des obligations à 30 ans de la Confédération Helvétique), qui produit des variations aberrantes de l’engagement financier de la Caisse.

Matthew Eyton-Jones, nouveau CEO (administrateur) de la CP, a pris ses fonctions le 1er juillet 2015 et a intégré le CACP ;  Thierry Lagrange, chef du département des Finances et CEO ad-interim a été félicité pour son action de février à fin juin 2015.

Michel Baboulaz, notre représentant au CACP, s’étant rendu compte que certains membres de cette instance avaient une connaissance assez succincte du CERN et de ses activités, a suggéré une visite guidée de quelques installations ;  cette proposition a été bien accueillie par le Président et une 1ère visite a été programmée le 23.09.2015 à l’exposition vidéo du SC.

Michel s’est aussi entretenu avec le nouveau CEO et l’a informé du rôle du GAC-EPA.

Relations avec le CHIS Board

Le CHIS Board est l’instance chargée des questions de l’Assurance maladie et son rôle est maintenant consultatif à la discrétion du CHIS (administrant l’assurance maladie); néanmoins les discussions qui s’y déroulent ne sont pas inintéressantes et nos 2 délégués, Morna Robillard et David Jacobs y participent assidûment.

Lors de la dernière réunion de cette instance il a été décidé de constituer un groupe, piloté par notre Médecin du travail, Dr Véronique Fassnacht, chargé d’étudier les possibilités éventuelles de remboursement des traitements contre l’infertilité.

Il a aussi été révélé que le Service social du CERN s’inquiétait des difficultés de quelques pensionnés à remplir correctement les demandes de remboursement; le Président du CHIS Board ainsi que le responsable/HR du contrat UNIQA auraient bien envisagé le soutien du GAC-EPA à ce sujet:  nos délégués ont fait remarquer que nous n’y serions pas forcément opposés mais que nous ne pouvions pas nous substituer aux responsabilités de l’Administration HR du CERN et que par ailleurs le GAC-EPA n’a pas accès à tous les retraités (seulement environ 50% de ceux-ci étant membres du Groupement).

Relations avec les retraités présents et futurs

Lorsque votre Comité se réunit, c’est à dire 10 fois par année, son agenda est entièrement consacré aux questions concernant la défense des intérêts des pensionnés.  Son but est le même lorsque ses délégués et représentants participent aux diverses Commissions de l’AP.

Par ailleurs nous avons le souci de vous tenir informés de nos travaux et en cas de nécessité de vous mobiliser comme ce fut le cas en juin dernier.  Nous rappelons ici les divers canaux habituels que nous utilisons pour cela :

Il est évident qu’en connaissant votre adresse électronique nous sommes en mesure de vous informer rapidement en cas de besoin ;  toutefois nous mettons tout en œuvre pour informer l’ensemble des membres du groupement.

Nos Permanences sont toujours très prisées et animées par quatre membres du Comité très motivés;  elles se tiennent le premier mardi de chaque mois, sauf en Janvier, Juillet et Août.

Ces séances sont fréquentées, en premier lieu par les pensionnés, mais il arrive que de futurs retraités viennent aussi nous consulter.

Nous vous rappelons que si vous souhaitez disposer d’une carte AP en 2016, vous devez en faire la demande dès maintenant auprès du secrétariat.

Ces cartes permettront parfois d’obtenir quelques avantages commerciaux ainsi qu’une cotisation réduite pour certains Clubs.

Enfin n’oubliez pas notre pot de fin d’année, tant apprécié, pour lequel vous recevrez une invitation, mais sachez d’ores et déjà qu’il se tiendra :

le mercredi 25 novembre dès 16h30
au
restaurant n°1, Novae.

Rendez-vous pour le prochain bulletin:  Fin avril 2016

 

Caisse de Pensions

Michel Baboulaz

Le Conseil du CERN poursuit son examen des possibilités de réforme de notre Caisse de Pensions.  Dans l’attente des conclusions du rapport juridique des trois “experts” choisis par le Conseil, toutes les hypothèses relatives à une mutation de la Caisse de Pensions CERN-ESO sont envisagées :  passage du système actuel de primauté de prestations à un système de primauté de cotisations pour tous, ou pour les actifs et futurs membres, ou pour les futurs membres seulement.  Ce rapport étant attendu pour décembre, le Conseil a déjà demandé à l’actuaire de la Caisse (Buck Consultants) de préparer les calculs des coûts correspondants.

Rappel :  en primauté de prestations, le montant de la pension est fixé par un règlement comme un pourcentage du salaire assuré et les taux de cotisations sont adaptés ensuite.  En primauté de cotisations, le règlement fixe d’abord les cotisations (en général selon l’âge) ;  chaque membre accumule ses cotisations dans un avoir d’épargne individuel et le montant de sa pension est le résultat de la conversion de son épargne en rente mensuelle.  Le compte épargne peut être crédité d’un intérêt selon le rendement obtenu par la caisse.

Des calculs actuariels ont été effectués ou demandés à l’actuaire de la Caisse, en rapport avec la sortie anticipée de membres de la Caisse, ou la mise en place d’un Programme de Retraite Progressive à l’ESO.  Une révision de la méthode de calcul des coûts dans l’hypothèse de la clôture du CERN est en cours.  La détermination des paramètres et le choix (en novembre 2015) des hypothèses à utiliser pour la prochaine Révision Actuarielle Périodique de 2016 seront déterminants pour le calcul du taux de couverture à long terme de notre Caisse.

Avec l’achèvement prochain des travaux de la Révision Quinquennale des Conditions d’Emploi 2015, il est devenu nécessaire d’étudier l’impact sur la Caisse de Pensions de certaines des mesures envisagées :  notamment l’extension des prestations aux partenaires reconnus, qui aura un coût, et la nouvelle structure des carrières qui comporte des « avancements non-récurrents » donc non-pensionnables.

Evolution des placements

Le nouvel Administrateur de la Caisse, (CEO), a pris ses fonctions au 1er juillet et rencontré toutes les personnes impliquées dans sa gestion.  Il a animé les réunions d’information des membres, à l’ESO et au CERN, en septembre, et annoncé qu’il appliquera fermement la stratégie de préservation du capital, tout en réduisant la part des placements alternatifs dans des hedge funds.

Comme le montre le graphique ci-dessous, présenté par le CEO, l’année boursière 2015 a réagi fortement à des évènements mondiaux, depuis la fin du taux de change plancher du Franc Suisse contre l’Euro jusqu’à la chute des marchés chinois.  Comparée à des indices suisses de caisse de pensions selon la Loi sur la Prévoyance Professionnelle (LPP), notre caisse a bien amorti les mouvements, à la baisse comme à la hausse.

Note :

LPP40=caisse investie à 40% dans des actions cotées

LPP25=caisse investie à 25% dans des actions cotées

Rapport mensuel de rendement des investissements :

A fin août, le rendement depuis le début 2015 était de +1.67% malgré la forte baisse enregistrée en août.

Le rapport ci-dessous indique le résultat de chaque mois depuis janvier 2012.

Démographie

Evolution des effectifs de la Caisse depuis 1955 :

La répartition des membres et bénéficiaires au 31-12-2014 est illustrée dans le graphique ci-dessous.

 

Caisse Maladie

David Jacobs

Depuis ce printemps, le CHIS board ne s’est réuni que deux fois (mai et août) sur les 6 réunions prévues, une preuve de son rôle réduit que mentionnait Michel Baboulaz dans le Bulletin n° 47.

La Direction du CERN poursuit la révision des règles du Régime commencée au printemps.  Il avait alors été promis de soumettre un projet au CHIS Board pour discussion durant l’été, mais rien n’a encore été reçu.

Le Directeur Général a demandé par écrit à la France une clarification du statut légal des retraités vivant en France et recevant une pension française.  En mai, on a appris que le Ministère des Affaires Etrangères avait transmis cette lettre avec une note au Ministère des Affaires Sociales.  Pas d’autre nouvelle en août.

Comme mentionné dans le Bulletin n°48, le fonds de réserve du CHIS est placé dans deux banques.  Suite aux évènements financiers de mi-janvier, la performance de l’une des banques n’est pas revenue au niveau attendu, mais la Direction du CERN ne veut pas ouvrir une discussion maintenant.

L’administration du CHIS signale une hausse du nombre de pensionnés qui vont demander au Service Social de l’aide pour remplir des demandes de remboursement, et elle a informellement approché le Comité du GAC-EPA en sollicitant son assistance.  Cependant le Comité est fermement d’avis que cette tâche n’est pas du ressort du GAC-EPA.

Nouvelles des prestataires de soins agréés

Quelques statistiques

UNIQA a présenté des statistiques des remboursements effectués au cours des 6 premiers mois de 2015, dont une grande part concerne des soins reçus en 2014.  Par comparaison avec les nombres du 30 juin 2014, ces statistiques montrent :

Presque 80% des demandes concernent des dépenses effectuées en Suisse.

Les bénéficiaires de la Caisse de Pensions et leur affiliation au CHIS

Presque 92% des bénéficiaires CERN restent affiliés au CHIS à leur retraite.  Pour les bénéficiaires d’une pension de conjoint survivant et les orphelins la proportion n’est que légèrement inférieure—88%.

Rappel :  assistance pour des questions relatives au CHIS

En dehors du Service Social du CERN déjà mentionné, le Helpdesk d’UNIQA est toujours là pour vous aider par téléphone, courriel ou en personne.  Si vous avez accès au Web, la méthode la plus rapide est de visiter le site d’UNIQA d’où vous pouvez cliquer sur le symbole du CERN (partenaire UNIQA) pour atteindre le site du CERN donnant une description complète du Régime et permettant d’imprimer des formulaires pour les Demandes de remboursement, les devis dentaires, etc…

Egalement depuis le site d’UNIQA vous pouvez vous identifier par l’Accès Membre, ou créer un compte si vous ne l’avez pas encore fait.  Dans cet Espace Membre vous trouvez les détails de votre couverture d’assurance, vos demandes de remboursement et des documents pour vous et votre famille.  Des travaux sont en cours pour améliorer ces sites web et un projet devrait clarifier le formulaire de demande de remboursement.

Le Bulletin CHIS publié périodiquement est aussi une source d’information fiable.

 

Les permanences

Jean-Francois MICHAUD

Les années se suivent et se ressemblent.

Toujours animé par Gunilla Santiard, René Barthelemy, Michel Boffard et Jean François Michaud, le groupe se réunit tous les premiers mardis de chaque mois, sauf en Janvier, Juillet et Août (voir le calendrier).

Comme les années précédentes, c’est encore l’assujettissement à la CSG et à la CRDS en France, sur les pensions du CERN, qui a été la principale préoccupation de nos collègues.  Les permanences ont ainsi été très animées (remplies certains mardis).

Et cette année, un arrêt de la Cour de Justice Européenne est venu s’ajouter au dossier, qui permet aux personnes concernées de demander le remboursement de la CSG-CRDS sur les revenus du patrimoine et sur les plus-values immobilières.  Ces remboursements sont possibles depuis 2012.  Une lettre-type pour la demande de remboursement est à votre disposition.

Cela ne concerne que les personnes qui ne sont pas à la charge de la CPAM de la Sécurité Sociale Française.

En ce qui concerne le remboursement de la CSG/ CRDS sur les pensions du CERN, le collectif “C2S” a décidé de prendre un avocat pour démêler cette affaire.  Cette démarche avait été annoncée lors de la dernière Assemblée Générale.

Un dossier a été retenu et déposé auprès de Maitre G. Teissier à Annemasse, pour un cas-type qui devrait représenter plusieurs cas similaires.  Deux autres ont été soumis et pris en charge par la suite.  Les cas défendus sont :

Une lettre de demande de “Recours amiable” a été envoyée auprès de la CPAM.  Les lenteurs de l’administration sont connues et, depuis début juillet, en dehors du récépissé de l’accusé de réception de la CPAM, rien ne s’est produit par la suite.  L’avocat s’est donné jusqu’au 15 octobre pour relancer ce 1er dossier.  Les deux autres sont en cours.  Ils concernent «Une demande de dégrèvement» auprès des services fiscaux.

En dehors de ce problème de fiscalité, d’autres sujets ont été abordés, voire résolus, dans la mesure de nos compétences et moyens durant ce début d’année.

En souhaitant que la commission réponde au mieux à vos sollicitations, elle reste à votre écoute et votre disposition.

 

Ceux qui nous ont quittés

Pour ceux qui nous ont quittés, consultez la liste des décès.

Si vous désirez envoyer un mot de sympathie à la famille en deuil, et que vous ne connaissez pas l'adresse, vous pouvez l'envoyer via la Caisse de pensions du CERN, qui possède l'adresse, mais n'est pas autorisée à la communiquer à des tiers.

Reportage

Cet espace vous est réservé.  Il a pour objet de présenter les réalisations de nos retraités passionnés.  Une autre vie existe après celle du CERN et elle est, pour beaucoup, riche de belles réalisations.  Ce sont ces activités que nous voulons vous présenter dans cette rubrique « Reportages ».  Nous la réalisons sur le terrain, auprès de celles et ceux qui nous auront sollicités pour parler de leur vie ardente de retraité.  Bonne lecture

Reportage :  Un “curieux, touche à tout”

Aujourd’hui je voudrais vous parler d’un retraité du CERN, un “curieux, touche à tout”, au sens positif d’assoiffé de connaissance tous azimuts.

Jean-Pierre Bertuzzi
Jean-Pierre Bertuzzi

J’ai rencontré Jean-Pierre Bertuzzi au centre de revente du matériel rebuté (anciennement “chez Spyse” vous vous souvenez?), un endroit que je fréquente à l’occasion au CERN.  Notre conversation de retrouvailles fût assurément animée et elle en est venue sur la culture des tomates;  l’intérêt que je partage sur le sujet m’a décidé à prendre rendez-vous avec lui la semaine suivante pour une interview.

Jean-Pierre a la passion du jardinier, pour la culture des tomates notamment.  Il a démarré par un espace de 4m par 12m et il projette de se construire cet automne une serre de 8m par 20m pour s’occuper de ses protégées.  La serre est achetée et je vois d’ici la tête de ses voisins—qui profitent de la richesse de variétés de la plantation actuelle—lorsque la construction sera achevée.

serre de tomates
serre de tomates

Il en connait un rayon dans le domaine et il est maintenant devenu un de ces rares gardiens des espèces en voie de disparition.  Ses contacts avec d’autres conservateurs et ses propres expériences l’ont engagé dans la voie de la recherche.  Son plaisir est non seulement d’entretenir cette mémoire mais aussi de montrer à ses amis qu’on peut bien mieux se régaler avec des espèces disparues qu’avec celles des étals de marché.  Il ne reste aujourd’hui en France que quelques initiés qui se connaissent, comme Kokoppelli, certains grands chefs de cuisine et quelques jardiniers en réseaux, passionnés par la biodiversité.

Mais son activité ne s’arrête pas là.  Jean-Pierre est aussi un constructeur d’espaces, un rénovateur, un réparateur en tous genres, un collectionneur.  Sa grande maison est devenue un lieu de stockage hétéroclite ou n’importe qui, cherchant un bout de matière ou un morceau de matériel, pourrait y trouver son bonheur.  A la question “Mais quand trouveras-tu le temps de tout faire de ce que tu as emmagasiné pour réaliser ce que tu as en tête?” il répond dans un éclat de rire, “mais je m’en fous, c’est ma vie!”

A côté de ça, il continue à cultiver d’autres passions, à parfaire son latin par exemple, au titre de re-lecteur de textes anciens afin de les décrypter dans les monastères ou les bibliothèques conservatrices.

C’est aussi un mordu de matériel de collection, notamment en matière de mesure électrique et électronique.  Son métier au CERN l’a naturellement conduit à “garder sous son aile” des instruments de mesure du siècle précédent et il a étendu cette collection à d’autres machines comme, par exemple, des graveurs de cylindres de cire pour l’enregistrement sonore de la voix et de la musique.  Il possède encore plus de deux milliers de disques vinyle, c’est vous dire s’il aime la musique...

Voilà, je vous ai présenté avec plaisir un autre retraité, comme exemple de ce que chacun pourrait réaliser à son départ en retraite.

Occupation de la salle de réunion du Conseil Nous y étions !

Ce jeudi 18 juin 2015, à 7h45, les membres du Comité du GAC-EPA se sont retrouvés discrètement devant la salle du conseil pour une occupation de celle-ci, une première dans l’histoire du GAC-EPA.  A l’ouverture, les quinze membres disponibles du comité, accompagnés d’anciens présidents de l’Association du Personnel et de quelques sympathisants de marque, se sont installés tranquillement dans les fauteuils des délégués des états membres, dans le but de rendre impossible la session de juin du Conseil.

A 8h10, Michel Vitasse donne quelques informations expliquant les raisons de notre présence et, dans la foulée, Mme la Vice-Présidente de l’Association du Personnel, Céline Grobon, précise quelques points pour que tout se passe bien, informant aussi sur le déroulement des événements au rez de chaussée.  Un écran interne a été allumé pour nous renseigner sur ce qui se passait au rez de chaussée.

A 8h32, le Directeur Général, probablement prévenu par ses services, est entré dans la salle montrant ostensiblement la poignée de la porte d’entrée de la salle dans sa main, demandant qui l’avait démontée.  Gertjan Bossen l’a aussitôt rassuré en précisant que nous n’y étions pour rien et profita de l’incident pour préciser nos pacifiques intentions.  Il lui a ensuite expliqué le pourquoi de notre occupation et demandé à ce que les Présidents du GAC-EPA et de l’AP soient autorisés à faire une déclaration préliminaire commune en séance du Conseil, juste après l’ouverture de la séance.  Cette demande a été assortie d’une indication de poursuite de l’occupation en cas de refus.

Le DG a alors demandé à écouter préalablement la lecture de la déclaration.  Elle fût lue par Michel Goossens, et le DG s’est dit étonné de sa longueur mais a accepté le principe d’une déclaration en séance.  Il s’est alors rendu à la salle où les délégués des états membres prenaient leur petit déjeuner pour informer Mme la Présidente du Conseil de la situation.  A son retour à 8h53, il nous informe que le principe de la déclaration a été accepté par une large majorité des délégués et Mme la Présidente du Conseil et demande à ce que la salle soit libérée.

Gertjan Bossen propose alors aux occupants de se rassembler dans la salle d’accès qui jouxte la salle du Conseil pour y accueillir les délégués.  A l’arrivée de ceux-ci, une courte discussion entre les deux présidents et Mme la Présidente du Conseil s’est conclue par des sourires partagés et les délégués, quelque peu surpris pour certains, se sont rendus à leur place, sous les regards attentifs des manifestants.

La porte s’est ensuite refermée et on a alors entendu que les deux Présidents ont été invités à lire leur déclaration.  Rassurés, nous nous sommes retrouvés cinq étages plus bas, devisant autour d’un bon café sur l’impact de notre intervention.