Bulletin 58

Printemps 2020

Colophon

version pdf

 

Le mot du President

Enrico CHIAVERI

Chers collègues.

Chers membres du GAC-EPA, Tout d’abord, en cette période dramatique que nous vivons, je voudrais vous souhaiter santé, sérénité et paix pour vous et pour toutes vos familles.

L’activité du comité, même dans des conditions très difficiles, s’est poursuivie avec beaucoup de dynamisme et d’efficacité.

Nous avons été confrontés à des problèmes liés à l’assurance maladie concernant le conjoint survivant et à l’activité du Fonds de pension avec la possibilité d’un achat de la pension de conjoint survivant ; voir Avis de recherche (page 8-9).

En étroite collaboration avec l’Association du personnel, nos représentants ont apporté une contribution fondamentale à la résolution ou au règlement de plusieurs de ces problèmes, faisant preuve de compétence et de dévouement.

Je réalise avec une grande satisfaction, que le rôle du GAC-EPA est de plus en plus important dans le cadre de diverses activités qui sont cruciales pour le bon fonctionnement de l’Organisation.

Dans un avenir proche, nous allons devoir poursuivre nos activités dans des conditions difficiles, mais je suis sûr que nous pourrons jouer un rôle décisif dans la vie du CERN grâce à notre engagement et à notre expertise.

Votre Président, Enrico CHIAVERI

CERN et COVID-19

Veuillez consulter : https://hse.cern/fr/news-article/coronavirus-informations- mesures-et-recommandations

Nouvel appel (urgent)

La rédaction recherche de nouveau des traducteurs et correcteurs dans les deux langues français et anglais. Nous vous invitons à vous faire connaître auprès du secrétariat.

 

Editorial

Bernard DUCRET

Un bulletin confiné

C’est la première fois que nous vivons une telle situation de confinement. Même la grippe de Hong Kong en 1968 nous avait épargné une telle mise en prison.

Jamais dans l’histoire du GAC-EPA et du CERN, nous n’avons eu à faire face à une mise à l’arrêt forcée des activités, nous posant des problèmes pour faire paraître cette édition. Mais que sont nos soucis, face aux tristes événements survenus dans les familles ?

Pour commencer, le Comité du GAC-EPA adresse ici tous ses voeux de rétablissement aux membres du GACEPA et à leurs familles qui ont été touchés ; il envoie ses condoléances à celles et ceux qui ont eu à déplorer un décès dans leurs proches entourages.

Ce bulletin avait été initialement prévu en mode « on line » sur notre site internet. Le simple fait que l’imprimerie et le service d’expédition du CERN soient indisponibles nous avait incité à agir ainsi. Mais nous avons trouvé une alternative et, finalement, vous avez reçu votre publication dans votre boîte aux lettres comme d’habitude.

Les activités habituelles du Comité, le CHIS, la Caisse de pensions ou celles en relation directe avec l’Association du personnel ont été mises au ralenti. Les permanences ont été supprimées. En conséquence, les articles qui vont suivre sont soit raccourcis, soit sont absents.

Cela ne veut pas dire que le Comité est resté inactif. Il a poursuivi son travail activement par téléphone, en synergie avec les responsables de l’Association du personnel ; sa dernière réunion s’est faite au moyen de la vidéo-conférence.

Il reste naturellement très attentif aux développements des sujets en cours de discussion entre l’Association du Personnel, la Direction, l’Administration et les Etats membres.

Restons vigilants, tant sur le plan de la santé que sur celui de l’avenir social. La pause de ce printemps nous aura au moins permis de réfléchir à ce que nous voulons dans le futur.

Portez-vous bien et prenez bien soin de vous et des vôtres.

Bernard

 

A propos de l'ESO

Erik ALLAERT

Les représentants de l’ESO au GAC-EPA

Après que Martin Cullum eut été le représentant ESO au GAC-EPA pendant 10 ans, c’est mon tour depuis le 1er janvier 2020, de représenter les pensionnés de l’ESO. Martin n’était pas seulement très méticuleux dans ses comptes-rendus de ce qui s’est passé toutes ces années mais, par dessus tout, il a réalisé un exceptionnel travail promotion et défense les intérêts des retraités de l’ESO. Suivre ses traces est désormais un véritable défi. Heureusement, Martin reste impliqué : il est maintenant le représentant des pensionnés de l’ESO au sein du Groupe de Travail sur la Santé, prenant cette tâche à la suite de Sandro D’Odorico.

Covid-19 et l’ESO

L’ESO a commencé à prendre des mesures contre le Covid-19 dès les tout premiers jours de mars, avec d’abord des restrictions de voyages et de visiteurs, puis en incitant au télétravail pour tout le personnel à Garching et Vitacura autour de la mimars, avec l’arrêt des observatoires. Il n’y avait au départ qu’un simple document décrivant en détail les mesures et la situation, avec de régulières mises à jour, pour lesquelles nous avons demandé et obtenu l’autorisation de les publier sur le site des pensionnés (en pages restreintes d’accès). Peu de temps après, ce document a été remplacé par un site internet entier, accessible seulement qu’au personnel de l’ESO possesseur d’un compte. Pour les pensionnés, ESO envoie maintenant par courriel, de manière périodique, de courts résumés sur la situation en cours.

Il est clair que cette pandémie a causé beaucoup de stress à l’ESO (et ailleurs), mettant en arrière plan plusieurs sujets de discussion concernant le personnel et les pensionnés, quand bien même nous aurions pu communiquer depuis la maison. Il semble que nous soyons graduellement revenu à un agenda « standard » et nous allons devoir rattraper les sujets qui ont été laissés en suspens.

Le Groupe de Travail sur les soins médicaux

Les points suivants ont été discutés lors de la réunion du Groupe de Travail du 10 mars 2020. (Ce fût la seule réunion de travail du Groupe, depuis la parution du Bulletin n° 57).

- Le plan de la Protection à Long Terme de l’ESO :

Il a été reconnu depuis peu que les allocations du Dispositif de Protection Sociale à Long Terme de l’ESO n’étaient pas au même niveau que celles du CERN, ni même que celles du Système National Allemand. D’un autre côté, les contributions de l’ESO pour le LTC sont très basses et sont considérées comme indéfendables à long terme. L’Administration de l’ESO est en train de réfléchir à de possibles modifications du plan, qui devront être discutées par la suite par le Groupe de Travail.

- Le Groupe de Travail sur l’Assurance Maladie de l’ESO:

L’actuel Groupe de Travail sur la Santé de l’ESO est un comité purement consultatif, composé de membres représentant le personnel actif, l’association du personnel et les retraités. Afin de donner au Comité un peu plus de poids et de signification, le Groupe de Travail a proposé à l’administration de l’ESO de mettre sur pieds un Comité en charge de l’Assurance Santé (acronyme anglais EHISB), comparable au CHISB du CERN. Il devrait être présidé par un représentant de la direction d’ESO et comprendre des représentants de toutes les parties prenantes ainsi que des conseillers techniques. Il a été proposé que l’EHISB puisse émettre des recommandations directement au Comité Consultatif de l’ESO (l’équivalent ESO du CCP du CERN), évitant des démarches distinctes avec HR et l’Administration. Cette proposition n’en est encore qu’au stade initial de la discussion. Il n’est pas encore clair si, par exemple, le futur EHISB devrait remplacer le Groupe de Travail sur la Santé ou être un complément à celui-ci.

- Traitement contre l’infertilité :

Le HWG a discuté des remboursements de la FIV, suite à la requête d’un membre du personnel. Cigna rembourse 80 % de ces coûts jusqu’à trois tentatives, mais ces coûts ne sont pas inclus dans l’article 20 du filet de sécurité. Ainsi, pour de jeunes membres du personnel, ce type de traitement est tout simplement inabordable. Au CERN, les coûts sont inclus dans une règle générale de remboursements, mais sont assujettis à un plafond. Le personnel du CERN n’est par conséquent pas pénalisé financièrement, comme il l‘est à l’ESO. Le Groupe de Travail va collecter des informations sur le nombre de cas et les coûts engendrés, avant de parvenir à une recommandation sur ce point.

L’Association Internationale du Personnel

Après que plusieurs Comités du Personnel se soient efforcés d’actualiser les Statuts de l’Association Internationale du Personnel de l’ESO, le présent Comité du Personnel a présenté un résumé de l’ébauche actuelle (presque finale) à son Assemblée Générale, tenue par webcast le 28 avril 2020 et présentant les principales parties qui nécessitaient un vote. Ceci implique un changement important pour les retraités : si (ou quand) les ébauches prévues seront approuvées et mises en oeuvre et les changements correspondants intégrés dans les statuts du GACEPA, les membres de l’ESO GAC-EPA seront alors automatiquement considérés comme membres de l’ISA.

Le calendrier d’approbation et de mise en oeuvre a été naturellement influencé par la pandémie, par exemple : la procédure de vote sur le document final ne démarrera qu’après la phase de redémarrage de l’ESO. Nous vous tiendrons naturellement au courant, restez à l’écoute !

Les Membres Honoraires

Il y a presque 2 ans que Rein Warmels et Martin Cullum ont proposé à la direction de l’ESO un programme concernant les anciens membres du personnel qui désirent continuer à prendre une part active dans le travail de l’Organisation, sur une base volontaire, après leur départ à la retraite. On s’est appuyé sur le modèle du CERN, sous l’appellation « Membres honoraires ». Il y a eu à l’époque quelques itérations sur une ébauche avec HR, mais stoppé au printemps/été 2019, lorsque le poste de HR est devenu vacant. La nouvelle cheffe de HR à l’ESO (Mme Fiona Brazil) a repris le travail en janvier 2020 et, depuis lors, le sujet a été à nouveau abordé. La communication est pour le moment tout à fait indirecte, par le fait que nous ne pouvons accéder à l’ébauche en cours que via le Comité International du Personnel. Nous espérons progresser rapidement - à la fois sur la proposition et sur le mode de communication.

Erik Allaert

 

Caisse de Pensions

Michel Baboulaz

En ce début d’année très mouvementé, l’Administration de la Caisse s’efforce de limiter les pertes de rendement de ses actifs. Les actions cotées en bourse ont perdu beaucoup de valeur tandis que les autres placements se comportent mieux. Le Conseil d’Administration de la Caisse et son Comité Actuariel et Technique ont consacré une large part de leur temps à la discussion du rapport final du groupe de travail du CCP proposant des aménagements aux Statuts de la Caisse, notamment l’acquisition du droit à une pension de conjoint survivant par un pensionné.

Situation financière de la Caisse

En 2019 la Caisse a enregistré de bons résultats, avec un rendement final de 7,29 %. Comme vous le savez, la pandémie de coronavirus a bouleversé les échanges et donc les marchés, si bien que les placements de la Caisse n’ont pas produit les rendements espérés.

Au 31 mars 2020 le rendement global était négatif à -3,78%. Les actions cotées chutaient de -17,32%. Dans son étude de l’état de la Caisse au 31-12-2019, l’Actuaire a évalué son taux de couverture à 72,6 %, en hausse sur l’évaluation au 31-12-2018 de 67,8 %. Ces évaluations sont faites avec les paramètres de « Best Estimate » acceptés par le Conseil (taux d’actualisation variant de 1,5% à 5,7%). Si l’on suit la recommandation des auditeurs externes finlandais, le taux d’actualisation au 31-12-2019 tombe à 0,17 % et le taux de couverture devient 35,9 %.

Statistiques démographiques

Les tableaux statistiques habituels n’ont pas encore été fournis par le service des Bénéficiaires. J’ai extrait les nombres ci-dessous du rapport Dashboard de l’actuaire au 01.01.2020

Evolution des effectifs des membres de la Caisse entre 01.01.2019 et 01.01..2020

membres actifsretraitésdifférésdépendantstotal
2019-01-01396425643598503773
age moyen42.473.6
2020-01-01388925424048493795
age moyen42.974.3

Au cours de l’année 2019, 115 bénéficiaires sont décédés, dont 76 retraités et 39 conjoints survivants. Il y a eu 46 nouveaux retraités, dont 25 ayant anticipé l’âge réglementaire et 21 sans anticipation. 8 bénéficiaires d’une pension différée sont devenus retraités.

Administration de la Caisse

Sur le site web de la Caisse (www.pensionfund.cern.ch), vous trouverez les indications données par le Service des Bénéficiaires pour assurer une continuité en répondant aux questions posées par téléphone ou courriel.

AVIS DE RECHERCHE :

Concerne tous les bénéficiaires de la Caisse de pensions qui se sont mariés* depuis le 1er août 2006, après leur départ en retraite.

Depuis 2006, le droit à une pension de conjoint survivant n’est accordé automatiquement que pour les mariages conclus pendant le service actif.

Pour les mariages conclus après le départ de l’Organisation, le droit, selon l’article II 5.09, peut être acheté par le bénéficiaire contre le paiement d’une prime.

Avec le temps, il est devenu évident que l’option prévue à l’article II 5.09 était rarement utilisée (5 acquisitions sur les 48 mariages depuis 2006), car trop coûteuse pour les bénéficiaires. En outre, l’absence de méthode de calcul transparente a généré des préoccupations et des litiges.

En février 2018, à la demande des présidents de l’Association du personnel et du GAC-EPA, un groupe de travail du Comité de Concertation Permanent (CCP) a été créé pour évaluer la mise en oeuvre de la décision de 2005. Ce groupe de travail est arrivé à un consensus et son rapport final a été accepté par la Directrice générale. Reste à compléter ce travail avec les modifications au Régime d’assurance maladie pour lesquelles la concertation n’a pas encore abouti. L’objectif reste de faire approuver en 2020, les nouvelles règles par le Conseil du CERN.

D’ores et déjà, nous demandons à tous les bénéficiaires de la Caisse de pensions mariés depuis le 1er août 2006, après leur départ en retraite, de se faire connaître auprès du secrétariat du GAC-EPA**. Une réunion sera organisée pour leur présenter le dossier et les différentes options possibles.

* Depuis 2016, le partenariat légalement enregistré est assimilé au mariage

** De préférence par formulaire de contact sur www.gac-epa.org (choisir Contact, ensuite Destinataire: Secrétariat), ou par courrier postal à Secrétariat GAC-EPA, p/a Association du personnel, CERN, 1211 Genève 23, Suisse

 

La Caisse Maladie

David Jacobs

Fin 2019, l’Administrateur du CHIS Jean-Pol Matheys, a terminé son mandat et le Comité l’a remercié chaleureusement pour ses huit ans de bons et loyaux services.

Comme prévu, Sandrine Baudat lui a succédé et le Comité lui a souhaité le meilleur dans l’exercice de ses exigeantes fonctions de nouvelle Administratrice. Vous avez sûrement remarqué en tête de page le nouveau logo du CHIS. Sandrine vous demande de bien vouloir utiliser le site web du CHIS (si possible) : https://chis.cern, qui a été rénové et où vous trouverez les dernières nouvelles et les liens vers l’information officielle. Elle reconnaît aussi le besoin d’informer encore beaucoup de retraités en format papier et par courrier postal.

Depuis mai 2019 une révision partielle du Règlement du CHIS a bien occupé le Comité, en partie pour introduire la soumission électronique des demandes de remboursement et aussi pour une meilleure mise en page du contenu visant à simplifier la lecture du formulaire. Le Règlement révisé est entré en vigueur le 1er avril 2020 après l’approbation du DG. A cette occasion, 1700 lettres ont été adressées a des retraités n’ayant pas d’adresse e-mail.

Le contrat de l’administrateur-tiers du CHIS, UNIQA, a été renouvelé pour cinq ans (2020-2024). Vous pouvez maintenant soumettre vos demandes de remboursement électroniquement, via l’application myUNIQA, étant entendu que la soumission de demandes de remboursement en format papier reste toujours en vigueur. UNIQA vous encourage à soumettre vos demandes régulièrement plutôt que par paquets de demandes à la fois, car c’est plus efficace et moins sujet aux erreurs.

Le Comité du CHIS s’est rejoui du résultat de 8,78 % sur les investissements des fonds de réserve en 2019. Le résultat pour 2020 risque d’être bien plus décevant.

Morna et David

 

Ceux qui nous ont quittés

Pour ceux qui nous ont quittés, consultez la liste des décès.

Si vous désirez envoyer un mot de sympathie à la famille en deuil, et que vous ne connaissez pas l'adresse, vous pouvez l'envoyer via la Caisse de pensions du CERN, qui possède l'adresse, mais n'est pas autorisée à la communiquer à des tiers.

Hommage Jean-Pierre LAGNEAU

Jean-Pierre LAGNEAU
Jean-Pierre LAGNEAU

Cher Jean Pierre, Quand je t’ai connu, tu travaillais comme chercheur au CERN. En plus tu donnais aux techniciens des notions de physique fondamentale. C’est par ces leçons que je t’ai connu. Autour des années 80, tu as eu le courage d’abandonner ta carrière prestigieuse et bien rétribuée pour dédier tes connaissances à l’émancipation des plus démunis. C’est à ce titre que tu as fondé l’association “Education et libération“. Avec elle tu as arpenté plusieurs pays d’Amérique Latine au moment où ce Continent avait réussi à démarrer un mouvement de libération extraordinaire.

C’est au Chili en effet, que fût démocratiquement élu le premier président socialiste du continent américain, Salvador Allende. C’était la première fois que les démocraties occidentales permettaient l’élection d’un président socialiste. Cette élection libre souleva un élan de solidarité et un espoir sans précédents dans le mouvement ouvrier de l’occident. Malheureusement, face au programme de nationalisation des mines de cuivre du Chili, les sociétés américaines organisèrent l’assassinat d’Allende en 1973 avec la complicité de l’armée chilienne, dirigée par le général Pinochet. L’indignation générale qui s’en est suivie, a donné force et justification à ta nouvelle Association “Education et Libération“.

Tu as alors entrepris des contacts avec le Chili et plusieurs autres pays d’Amérique Latine (Nicaragua) et d’Afrique (Benin; Togo). Sachant que l’écoulement de leur artisanat n’était possible qu’à des prix dérisoires, tu as acheté périodiquement, avec tes maigres moyens, des centaines d’articles que tu essayais de vendre. Ce travail de marchand improvisé, comportait pourtant un énorme effort physique et une foi absolue sur l’efficacité de ton action.

Ta force venait de l’espoir que ton exemple puisse accélérer l’essor des pays du tiers monde, soumis au colonialisme pendant des siècles. Ton espoir était de donner à ces pays quelques moyens pour qu’ils retrouvent confiance et dignité.

Toi qui as toujours donné le plus bel exemple de solidarité et de fraternité, tu as été arraché à la vie dans un moment où personne ne pourra t’accompagner à ta dernière demeure. La pandémie d’un nouveau virus s’est opposée à une célébration digne de tes obsèques, mais beaucoup d’entre nous maintiendrons longtemps le souvenir de ton exemple. Ton ami est encore présent pour témoigner de la beauté de ta personne et de la lumière qui se dégageait de tes actions. Il sera difficile de trouver un autre Jean Pierre, mais beaucoup d’autres personnes responsables feront avancer la justice et la paix dans notre monde avant que l’égoïsme, le dogme et la stupidité suffoquent les rêves des vivants.

Franco Francia

 

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès, le 26 mars 2020, de notre ami et ancien collègue Jean-Pierre Lagnaux.

Ainsi, nous n’entendrons plus sa voix calme et douce et ne reverrons plus sa silhouette élancée déposer ses cartons et s’installer dans le Hall du Bâtiment principal pour vendre tissus, vêtements, colliers et autres pièces d’artisanat. Il les achetait auprès de diverses communautés indigènes lors de ses voyages et les revendait au profit de l’association qu’il avait créée en 1981, “Education & Libération”.

Né le 01.12.1934 en Belgique, professeur de physique détaché par son pays au CERN naissant, Jean-Pierre avait eu, dans les années 1980, le courage de quitter sa situation aisée, sa carrière toute tracée, en démissionnant pour se consacrer entièrement à son association. Altermondialiste convaincu bien avant que ce terme ne soit inventé, il mettait désormais au centre de toute son action future la transmission de son Savoir à la portée des plus pauvres.

Il était un des membres fondateurs, en 1971, des “Collectes à Long Terme (CLT)”, l’organisme humanitaire de l’Association du personnel soutenu par les employés du CERN. Les CLT ont très souvent appuyé ses actions en Amérique Centrale et du Sud, sans oublier l’Afrique. Ecoles primaires, puis écoles techniques lorsque les jeunes élèves grandissaient, jamais il n’a relâché son combat contre la pauvreté et l’ignorance. C’était un Homme, un vrai comme il n’en existe que très peu !

Un Grand Humaniste nous a quitté, nous sommes tristes et nous lui rendrons hommage quand la situation sanitaire le permettra... Aujourd’hui nos pensées vont vers son épouse, sa fille, son fils et toute sa famille.

Maintenant repose en paix, Jean-Pierre, ton devoir est accompli et un merci infini pour l’exemple que tu nous as donné.

Le Comité des Collectes à Long Terme et ses amis du CERN

Notre ancien collègue, son grand ami et complice de toujours Franco Francia, lui-aussi fortement engagé dans la lutte contre les inégalités Nord-Sud, a rédigé le bel hommage de la page 10.

Marcel Aymon


Colophon

Ce Bulletin informe sur les activités du Comité du Groupement des Anciens du CERN et de l’ESO et sur le travail des comités du CERN et de l’ESO, dans lesquels le GAC-EPA est représenté.

Rédacteur en chef:  Bernard Ducret

Correcteurs: (français

Françoise Thévenet,
Jean-Marie Thomas

Correcteurs/Traducteurs (anglais) :

Morna Robillard,
William Blair,
Michel Baboulaz

David Jacobs
Gertjan Bossen

Maquette : Bernard Ducret
Crédits photos, tableaux: CERN, ESO, PFGB

La Rédaction ne peut en aucun cas être tenue pour responsable des textes, dessins, graphismes et photos publiés, ces derniers n’engageant que la seule responsabilité de leurs auteurs.  Tous les éléments qui constituent cette publication restent la propriété du GAC-EPA et ne peuvent en aucun cas être utilisés sans l’autorisation expresse et écrite de la Rédaction.