Hommage

Leo Scherrer


Leo Scherrer  —  1915–2003

Quand le CERN était encore jeune et la cryogénie une nouvelle activité mystérieuse, Leo Scherrer assurait l'alimentation de quasi toutes les activités du CERN en azote, hydrogène et hélium liquides. Il était le chef du liquéfacteur, et le liquéfacteur grandissait avec lui grâce à son art de se débrouiller. Par sa ténacité, Leo réussissait à surmonter des obstacles désespérés et à trouver des solutions in extremis pour beaucoup de collègues.

Remarquable était son zèle d'apprendre toutes les langues de notre organisation internationale. Avec chaque collègue qui l'acceptait il s'efforçait de parler sa langue. Ainsi il pouvait bientôt se débrouiller en suédois, en portugais et en grecque.

Leo a pris sa retraite en 1980 à l'âge de 65. Il a profité des années qui lui restaient pour voyager en Asie et Afrique avec tous les moyens de transport qu'on peut s'imaginer. Son épouse Anni, qui ne pouvait pas toujours l'accompagner, possède une collection de cartes postales illustrées dignes d'un musée.

Les dernières années de vie de Leo étaient très dures. Il souffrait du diabète; il a dû être amputé d'un pied et passer plus de deux ans au lit dans une résidence de retraite. Son épouse lui rendait visite tous les jours. Les deux étaient inséparables.

Pour Leo, la mort était une délivrance. Nous souhaitons à Anni Scherrer la force et la foi de garder son équilibre vital, qui a été une si grande aide pour Leo pendant ses dernières années.

Jörg SCHMID