Hommage

Stuart Simpson


Stuart Simpson — 1934-2009

 

Stuart Simpson est décédé le 14 août 2009 après une lutte courageuse contre le cancer.

Stuart est né et a grandi dans le Lancashire et son premier emploi professionel était à l'usine de Springfield près de Preston de la United Kingdom Atomic Energy Authority.  Stuart y travaillait dans les laboratoires de recherche et donnait son assistance technique à une équipe de métalurgistes dans le développement de nouvelles techniques de soudage de couvercles pour les éléments de carburant nucléaire.  Il était fort apprécié pour ses talents et ses contributions aux travaux de l'équipe.

En 1964 Stuart s'est joint à une petite équipe dans le groupe RF de la Division PS, créée pour construire un kicker à plein dioptre, utilisant un excédent d'anneaux en ferrite de cavité.  Ce projet fut terminé mais abandonné avant son utilisation sérieuse pour incompatibilités avec les besoins du vide du PS.  Malgré cette déception l'équipe kicker démarrait un nouveau projet dans le groupe aimants, et celui-ci fut mis en service en décembre 1973.  Ce kicker est toujours en fonction et a servi à toutes les extractions rapides du PS pendant les derniers 35 ans.  Stuart était responsable de la construction, les contrôles et le suivi de maintes de ses composantes;  le succès de l'appareil est le meilleur témoignage du dévouement qu'il apportait à son travail.  Stuart a ensuite participé à d'innombrables projets de kicker pour les anneaux construits (et parfait démantelés) au PS.  Pendant toute sa carrière de 30 ans au CERN Stuart avait toujours gardé le même enthousiasme et la même motivation qu'à son arrivée en 1964, et il était une source d'encouragement constante pour tous qui ont travaillé avec lui.

En 1964 Stuart débarquait dans un environnement de prépondérance francophone.  Ce n'était pas facile pour lui qui n'avait que peu de bagage dans cette langue.  Comme dans toute autre activité, Stuart apprenait vite, si vite en fait qu'il à changé quelques règles de la grammaire française et généré un "franglais à la Simpson" ce qui pouvait être amusant et un peu déconcertant pour ceux qui l'entendaient pur la première fois. Mais ça marchait et Stuart n'était jamais à court de mots et très rarement mal compris.

Stuart travaillait dur, mais il jouait aussi dur.  Dans sa jeunesse il était footballeur en ligue professionelle.  Quelques mois après son arrivée au CERN il chaussait les skis pour la première fois et devenait très vite skieur de pistes noires.  Il était aussi fort en bowling mais avant tout un membre loyal de l'équipe cricket du CERN.  Stuart pratiquait le bowling avec la main gauche, maniait la batte avec la main droite et était un défenseur ambidextre superbe.  Pour un nombre d'années il avait les meilleurs scores de batteur et dans le bowling.

Stuart laisse sa femme Beryl et ses fils Andrew et Mark.  Nous exprimons notre sympathie profonde et sincère dans ces temps difficiles pour eux.

Ses ex-collègues, co-équipiers au cricket et amis.