Hommage

C.J. "Kees" Zilverschoon


C.J. Zilverschoon — 1923-2012

(original English)

CJZ était l'un des tout premiers à joindre le CERN en mai 1954, quand il n'y avait pas encore de laboratoire et seulement un embryon de l'organisation, fondé qu'en septembre 1954. La plupart de ceux arrivant au CERN laissaient une position bien définie dans leur pays pour "l'aventure contre la sécurité d'emploi" (comme le disait J.B.Adams dans une interview)

Sortant de Université d'Amsterdam en tant qu'ingénieur physicien, sa compétence en ingénierie fut particulièrement appréciée au CERN par les chercheurs qui venaient de laboratoires plus petits. Arrivant en 1954, sa place naturelle au CERN était dans le projet PS, la construction du synchrotron à protons de 25GeV, où il pris la responsabilité des travaux d'ingénierie générale. Après mon arrivée 2 ans plus tard, mes premières expériences dans les baraques où nous avions nos bureaux jusqu'au début 1957 était les éclatements de rire venant du bureau de C.A.Ramm, CAR étant mon chef de groupe en charge des aimants du PS. Kees (CJZ) et lui étaient devenus de bons amis.

Le PS construit, CJZ optait de travailler sur les futurs projets et partait pour la Division de Recherche en Accélérateurs. Là il était un participant important dans la forte compétition qui s'installa pendant plusieurs années entre deux projets: augmenter l'énergie de collision en construisant une paire d'anneaux de stockage de 30GeV ou en construisant un synchrotron de 300GeV (le SPS). Après des tests sur un prototype d'anneau de stockage aux électrons on décida en 1965 de construire le système des ISR. CJZ se joigna à ce projet, tout en continuant à présider le comité examinant les propositions de plusieurs Etats Membres pour une implantation alternative du SPS. Les ISR commencèrent leur exploitation en 1971 et s'arrêtèrent en 1983.

De 1970 à 1975 CJZ était Directeur du Département PS, où on ajoutait un nouveau linac de 50MeV et un booster de 800MeV au PS. Il assuma en parallèle le rôle de Directeur du Programme & Budget.

Après cela il retourna aux "Etudes long-terme", où il s'interessa surtout au du collisionneur d'électrons-positrons (LEP) aujourd'hui remplacé dans le même tunnel par le grand collisionneur de'hadrons (LHC).

Il était membre de la Division ISR jusqu'à 1982 et de LEP jusqu'en 1988 quand il arrivait à l'âge de la retraite. Pendant ces années, et continuant encore quelques années dans sa retraite, il était président du Comité du Conseil responsable de la réforme de la Caisse de Pensions du CERN.

Même en dehors de contacts étroits Kees était toujours apprécié de tous comme un collègue supérieur convivial associant une grande gaieté avec une autorité toute naturelle. Pendant plus que trente ans il était l'une des personalités de premier plan qui ont fait du CERN le laboratoire de radiance mondiale qu'il est aujourd'hui.

Günther Plass