GAC‑EPA — Groupement des Anciens du CERN-ESO Pensioners' Association

GAC‑EPA — Bulletin 63

automne 2022

Colophon

version pdf

Le Mot du Président

Enrico CHIAVERI

Chers membres du GAC-EPA,

Tout d’abord, je vous souhaite, à vous et à vos familles, santé, tranquillité et paix, et encore plus en cette fin d’année 2022 et début de l’année 2023.

La pandémie qui a bouleversé nos vies au cours des deux dernières années est contenue et atténuée, mais au moment où j’écris ces lignes, la situation en Europe de l’Est est devenue de plus en plus critique et, dans nos pays, la situation sociale et financière est devenue très compliquée…

Comme je l’ai mentionné dans mon dernier message, et malgré ces événements, notre Association a poursuivi ses activités avec le même engagement, la même efficacité.

Récemment, en bonne collaboration avec l’Association du personnel du CERN, le Comité a pu faire avancer certains dossiers, toujours dans le but de préserver les intérêts des bénéficiaires de la Caisse de pensions et du Régime d’assurance maladie du CERN. En particulier, des membres de notre comité sont fortement impliqués dans les discussions concernant une solution possible pour le fonds de pension, l’assurance maladie et les prestations dépendance en cas de dissolution de l’Organisation.

Les conseils et l’assistance à nos membres continuent d’être possibles en présentiel, en suivant les directives du CERN pour l’accès au site. Vos questions concernant la fiscalité, l’assistance via le Fonds d’entraide du CERN, les pensions et la pension du conjoint survivant, l’assurance maladie, etc. sont les bienvenues. Chaque question est traitée dans la plus stricte confidentialité.

Enfin, je voudrais une fois de plus remercier tous les membres du Comité et les autres experts pour leur dévouement. Je termine ce message en souhaitant la bienvenue à Doris Forkel-Wirth, Fabio Formenti et Jean-Pol Matheys qui vont rejoindre le Comité début 2023.

Votre Président, Enrico Chiaveri

Editorial

Marcel AYMON

Chère lectrice, cher lecteur,

Alors qu’habituellement en cette période nous préparons joyeusement les Fêtes de fin d’année, cette fois les événements internationaux rendent les choses plus moroses. En effet, comment se réjouir sereinement aujourd’hui, alors qu’une guerre fait rage en Europe, avec son cortège de sang, de larmes et de réfugiés. A cela s’ajoutent toutes les difficultés économiques et sociales que ce conflit entraîne dans nos pays respectifs.

Qui aurait pensé vivre - ou revivre pour plusieurs d’entre nous - de tels tragiques événements ? Personne. C’est pourquoi il est temps de se rappeler, comme l’Histoire nous l’enseigne, que rien n’est jamais acquis pour toujours ! Et le réchauffement climatique en cours ne fera pas mentir l’adage...

Le CERN subit aussi les effets désastreux de cette crise. Energie, matériaux, services, tous ces postes de dépenses ont augmenté de façon vertigineuse. Lors de sa réunion de décembre, le Conseil décidera des mesures d’économies à accomplir sur les prochains budgets du Laboratoire. Elles toucheront évidemment les expériences en cours, l’entretien du Site mais aussi le personnel. Nous resterons bien sûr très vigilants quant à la sauvegarde des intérêts des pensionnés.

Durant ces derniers mois, comme l’écrit plus haut notre Président, le Comité s’est très régulièrement réuni et vous lirez dans les pages qui suivent que ses membres n’ont pas chômé !

En revanche, vous ne lirez pas encore le récit des efforts réalisés et des avancées obtenues ces derniers mois en matière de garantie de notre protection sociale. Les dernières nouvelles sont très encourageantes et nous attendons avec impatience la décision que prendra le Conseil lors de sa très prochaine réunion. Il sera alors temps de se réjouir et de vous raconter par le détail cette saga qui dure depuis plus de vingt ans !

A l’ESO, les discussions en cours concernant la représentation et la place des retraités au sein de leur Organisation sont toujours en cours. Pour ma part, je trouve consternant qu’aujourd’hui encore une Organisation comme l’ESO (petite soeur du CERN...) refuse de reconnaitre l’EPA comme un interlocuteur pour les questions qui touchent la protection sociale de ses retraités !

Après une année 2021 très faste, les résultats de celle qui se termine seront bien différents pour notre Caisse de pensions. Les marchés financiers, qui détestent les crises, se sont emballés. Vous en lirez

Nos représentants qui participent aux travaux du CHIS Board nous informent sur plusieurs sujets qui les ont occupés ces derniers mois, que ce soit la vaccination contre la grippe saisonnière, les négociations avec les prestataires de soins et d’autres sujets encore.

Les permanences d’aides et de conseils à nos membres que tient notre Groupement ont repris en personne, dans la salle de réunion de l’Association du personnel. Quant aux affaires fiscales relatives aux prélèvements CSG/CRDS, rien de neuf du côté des Tribunaux, la situation juridique reste figée.

Il y a bien longtemps que nous n’avons pas rappelé l’existence du Fonds d’entraide du CERN. C’est chose faite dans ces pages pour ce Comité qui peut apporter de l’aide financière à diverses personnes dans le besoin, dont les bénéficiaires de la Caisse de pensions.

Vous découvrirez encore une nouvelle rubrique qui sera alimentée - à l’invitation du Comité - par l’équipe UNIQA, que je remercie chaudement d’avoir accepté. Son but est de donner des conseils de prévention médicale orientés vers les seniors. Pour cette première collaboration, ce sont les accidents du sport qui nous occupent.

Sous la rubrique “Bon à savoir...”, nouvelle également, il est question de partenariat avec la Banque Cantonale de Genève, de vaccination contre la grippe et de se souvenir des prestations du CHIS en cas de dépendance ou de soins de longue durée.

Et puis comme d’habitude, vous trouverez la liste de nos collègues décédés lors de ces derniers mois. A la lecture des noms qu’elle comporte, me reviennent pour beaucoup d’entre eux de nombreux souvenirs, agréables pour la plupart. Et pour moi, c’est bien là l’essentiel !

Je termine en remerciant ici les quelques membres qui m’ont adressé des compliments suite à la parution du numéro de printemps. Mais le Bulletin est un travail collectif qui implique une grande partie du Comité, que ce soit pour écrire, relire, traduire et vous faire parvenir ces dernières nouvelles ! Sans eux, ma tâche serait quasi insurmontable, alors merci aussi !

Souhaitons ensemble que les Fêtes qui s’approchent restent malgré tout ce qu’elles ont vocation à être, soit tant un moment de réflexion spirituelle que de retrouvailles familiales.

Bonne lecture, prenez soin de vous et à l’an prochain !

Marcel Aymon, Rédacteur-en-chef

Cotisations

VOTRE ATTENTION, S’IL VOUS PLAIT

Notre trésorière vous rappelle que la cotisation annuelle est de

30 CHF

Elle vous demande de privilégier votre règlement par le biais d’un versement bancaire permanent avec comme date le 7 janvier

Elle vous rappelle aussi que payer par versement postal coûte de l’argent au Groupement

A Propos de l’ESO

Erik ALLAERT

Interaction avec la Direction de l’ESO

Au début de cette année, l’ESO a créé à Garching un poste de responsable de la politique de sécurité sociale, pour lequel a été ouvert un recrutement en interne. Les tâches comprennent l’analyse de certains éléments de sécurité sociale qui présentent également un intérêt direct pour les retraités : pensions, assurance maladie et prestations dépendance. Comme la description du poste ne mentionnait qu’une coopération étroite avec les « parties prenantes en interne » (Administration, RH, Finances et Représentants du Personnel), j’ai demandé des éclaircissements au directeur de l’Administration et au responsable des Ressources Humaines, à savoir si l’intention était bien que cette personne assure également la liaison avec les retraités de l’ESO. La réponse a été que « le responsable de la politique de sécurité sociale interagira avec toutes les parties prenantes internes et externes pertinentes pour les différents sujets. » Entre-temps, Enikö Patkós a été choisie pour ce poste (voir également ci-dessous dans le chapitre Santé), et nous comptons bien sûr sur elle pour nous impliquer directement pour toutes les questions concernant les retraités.

Le fait qu’Enikö ait pris ce poste soulève une autre question, car l’une de ses tâches précédentes était de contrôler la politique de protection des données personnelles de l’ESO. Nous ne savons pas encore si cette tâche sera maintenant confiée à quelqu’un d’autre, ou s’il est prévu de procéder à un recrutement pour y faire face. Les questions et les problèmes que nous avons soulevés concernant les données personnelles conservées par l’ESO et relatives aux retraités restent jusqu’à présent sans réponse.

Santé

Le Conseil d’administration de l’EHIS s’est réuni deux fois depuis la parution du Bulletin du printemps, le 22 mai et le 5 septembre. Le Groupe de travail sur la santé ne s’est pas réuni.

L’un des problèmes à long terme qui pourrait être abordé par la nouvelle responsable de la politique de sécurité sociale concerne la possibilité de réintégration dans les régimes nationaux d’assurance maladie après avoir pris sa retraite de l’ESO. Ceci est possible avec certains États Membres comme le Danemark, mais pas avec d’autres. Cette question a été discutée au Conseil d’administration de l’EHIS, mais elle ne relève clairement pas de sa compétence.

Dans le passé, Cigna s’est engagé à fournir de manière générale des prestations qui ne sont pas moins favorables que celles fournies par le régime national de santé allemand. L’un des points qui a été soulevé récemment concerne les appareils auditifs pour enfants qui, d’après ce que nous comprenons, sont couverts à 100% par le régime national allemand, mais seulement à 80% par Cigna. Cette question fera l’objet d’une enquête plus approfondie et sera abordée lors de la réunion annuelle EHIS-Cigna en novembre.

L’EHISB a également discuté - une fois de plus - de la question du calcul des primes Cigna. Comme au CERN, les primes sont calculées sur la base de la pension maximale obtenue après 35/37,8 années de service. Les personnes qui ont été employées pendant une période plus courte paient la même prime, même si le montant

de leur pension est inférieur. La logique sous-jacente est que les retraités qui ont travaillé moins longtemps à l’ESO ont également accumulé ailleurs des droits à la retraite. Certains retraités ont demandé si les primes ne pourraient pas être plutôt basées sur la pension réelle reçue (en sommant toutes les sources). Ces données devraient être déclarées par le personnel. Comme l’ESO n’a aucun moyen de vérifier l’exactitude ou l’exhaustivité des données fournies, cela encouragerait la sous-déclaration des revenus et serait donc désavantageux pour ceux qui font des déclarations honnêtes, sans parler de la complexité administrative requise. Se posent aussi des questions juridiques. En bref, aucun autre régime satisfaisant, transparent et équitable n’a été proposé ni trouvé.

Délais de réponse Cigna : dans le cas des remboursements, le contrat ESO-Cigna prévoit un délai maximum de 14 jours, mais dans d’autres cas tels qu’une demande d’autorisation préalable, aucun délai de réponse n’est spécifié. Un accord sur les niveaux de service pourrait être proposé. L’Administration de l’ESO recueillera des statistiques à ce sujet, également auprès d’autres clients de Cigna tels que l’Organisation Européenne des Brevets, afin de préparer une base de discussion avec Cigna lors de la prochaine réunion annuelle.

Association du Personnel International (ISA) de l’ESO

Dans le bulletin précédent (#62), nous vous avons largement informé de la mise à jour imminente des Statuts de l’Association du Personnel International (ISA) de l’ESO, et des questions en suspens que nous avons signalées autour de la définition de la nouvelle catégorie des « Membres Retraités » et de sa représentation. Pour cette raison, nous avions demandé au Comité du personnel (ISC) de supprimer des nouveaux statuts toutes les références au GAC-EPA, jusqu’à ce que nous ayons trouvé une solution plus satisfaisante.

Cette dernière demande de modification a finalement été acceptée par l’ISC, et le projet modifié de statuts de l’ISA a ensuite été soumis au vote du personnel actif avec pour date limite la fin du mois de juin. Pas de surprise dans le résultat, bien sûr : plus des 2/3 du personnel ont approuvé ces nouveaux statuts. Le DG a reconnu peu de temps après la compatibilité de ces statuts avec les objectifs et le cadre de l’organisation, après quoi ils ont été officiellement adoptés à compter du 1er août 2022.

Cela ne signifie pas que le travail est terminé : il est évident que le rôle du GAC-EPA en tant qu’organe représentatif du personnel retraité doit encore être clarifié dans une circulaire, comme nous en avions convenu auparavant avec l’ISC. Au cours de ce processus, il pourrait même devenir évident que certains ajustements aux statuts de l’ISA soient nécessaires. Notez que - contrairement à l’ISC - le représentant du GAC-EPA a un mandat démocratique, puisqu’il (ou elle) est élu(e) par les membres du GAC-EPA.

Cette clarification est toujours en attente et est fondamentale dans notre relation avec l’ESO et sa Direction (voir aussi le haut de cet article). Nous espérons commencer ce travail bientôt avec l’ISC, dans un esprit de collaboration constructive.

Fonds d'entraide

Catherine LAVERRIERE

Composition de la commission du Fonds d’entraide pour 2022

La composition de la commission du Fonds d’entraide pour l’exercice 2022 est la suivante :

Président : André Tinoco Mendes

Vice-présidente : Sonia Casenove

Trésorière : Marguerite Maitrel

Trésorière adjointe : Kate Ross

Secrétaire : Almudena Solero (représentante de l’Association du personnel)

Secrétaire adjointe : Catherine Laverrière (représentante du GAC, titulaire)

Membres : Barbara Brugger, Dawn Hudson, Marie-Laure Rivier

Le rôle de cette commission est de fournire une aide exceptionnelle et ponctuelle aux membres du personnel et membres de leur famille à charge ainsi qu’aux bénéficiaires de la Caisse de pensions et membres de leur famille à charge.

Pour bénéficier de cette aide, il suffit de contacter l’un des membres de la commission ou le Service des affaires sociales, qui se mettra en rapport avec la commission. Vous pouvez également contacter directement vos représentantes du GAC (Catherine Laverrière et Irene Seis) via le formulaire de contact, destinataire: Fonds d’entraide.

Tous les cas sont traités de manière strictement confidentielle.

Catherine Laverrière, titulaire, et Irene Seis, suppléante

Caisse de Pensions

Philippe Charpentier

Les bulletins du GAC-EPA se suivent et ne se ressemblent pas nécessairement en ce qui concerne la caisse de pensions... Si la performance des avoirs de la Caisse de pensions en 2021 a été remarquable (+6,59%), la situation a radicalement changé en 2022. Nul besoin de vous expliquer ici les causes de la mauvaise performance au premier semestre 2022 : inflation importante dans tous les pays, hausse massive du prix de l’énergie, invasion russe en Ukraine... Tout cela a entrainé une volatilité importante des marchés financiers, et une chute importante des valeurs des actions mais aussi des fonds obligataires, conséquence de la hausse des taux d’intérêt décrétée par les banques centrales pour tenter de juguler l’inflation. La conséquence est que les avoirs du fonds de pensions ont perdu 6,24% au 1er juillet.

Cette chute a été tempérée par des interventions rapides des gestionnaires de la caisse qui ont diminué la part de ces portefeuilles (actions et obligations). De leur côté les actions non cotées et les fonds spéculatifs se sont bien maintenus, ce qui a limité la contre-performance, de sorte que notre Caisse de pensions se situe en bonne position par rapport aux autres fonds de pensions suisses. (Cf tableau p9)

L’actuaire de la Caisse a rapporté par conséquent une baisse du taux de couverture au 1er juillet 2022 par rapport au début de l’année : ce taux est passé de 77,1% à 71,7%, et le taux de couverture projeté en 2041 de 97,1% à 87,7%. Toutefois, il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure à ce point, et les experts estiment que le rendement moyen de 3,7% sur le long terme (20 ans et plus) n’a pas lieu d’être remis en cause, de même que le taux d’inflation utilisé dans les estimations actuarielles (1,1%).

CRecours

Revenons un petit peu en arrière avec les résultats finals de la revue actuarielle triennale qui ont été présentés au Comité des finances et au Conseil du CERN en juin. Comme dit précédemment, le taux de couverture à long terme estimé dans cette revue au 1er janvier 2022 est de 97,1% en 2041 et 114,4% en 2052, avec les paramètres actuariels définis pendant l’année 2021. Ceux-ci sont bien différents de la réalité à court terme de ce début d’année 2022 mais encore une fois ce sont des paramètres moyens sur 20 ans, et il serait fort imprudent de les modifier à cause de la mauvaise situation conjoncturelle actuelle, dont on espère qu’elle va s’améliorer déjà en 2023.

Les travaux du groupe de travail sur la garantie des pensions et de l’assurance maladie en cas de dissolution de l’Organisation se poursuivent, et on espère que cette éventualité (qui n’est pas pour un avenir proche, rassurez-vous!) sera prochainement mentionnée dans le Règlement de l’assurance maladie du CERN (CHIS).

Un autre groupe de travail passe actuellement en revue un certain nombre de paramètres qui figurent dans les Statut et Règlement de la Caisse de pensions, entre autres la valeur de transfert quand un membre de la caisse quitte l’Organisation et choisit cette option. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des conclusions de cette revue.

Comme vous le savez, une des composantes du paquet de mesures prises en 2011 afin de rétablir l’équilibre de la caisse est la non-indexation ou la sous-indexation des retraites jusqu’à concurrence de 8% (ou moins pour ceux qui ont pris leur retraite après le 1er janvier 2012) de perte de pouvoir d’achat (PPL selon l’acronyme anglais). Le PPL annuel prend en compte l’augmentation du coût de la vie à Genève (CVI) entre août et août qui se situe en 2022 à 3,1%, et sera certainement du même ordre ou supérieur en août 2023.

Par conséquent un certain nombre de bénéficiaires vont arriver plus rapidement à leur limite de PPL et commencer à voir leur pension indexée plus tôt que prévu, et leur limite de PPL de 8% sera également atteinte plus rapidement. Cette règle est assez complexe, et la caisse de pensions va envoyer comme chaque année à tous les bénéficiaires un courrier personnalisé explicatif. Si toutefois vous avez des questions sur votre situation personnelle, vous pouvez contacter le service des prestations de la Caisse au +41 22 767 88 11 ou par courriel à pension-benefits@cern.ch.

Le Conseil du CERN a demandé au Conseil d’administration de la Caisse de pensions (CACP) de proposer une définition du taux de couverture total : il s’agit de définir sur quel critère se baser pour considérer que les avoirs de la caisse sont suffisants pour couvrir toutes les obligations financières à venir jusqu’au dernier bénéficiaire, et ce d’une manière pérenne. Les résultats de cette réflexion devraient être présentés au Conseil avant la fin 2023.

Pour terminer, rappelons qu’en chaque début d’année, nous devons donner signe de vie à la caisse de pensions en retournant le document de « certificat de vie » qui nous est envoyé. Si la plupart d’entre nous le font en temps et en heure, la caisse doit envoyer un rappel à un nombre important de retraités. Donc merci de le renvoyer le plus rapidement possible, afin de ne pas oublier !

Retour sur investissement mensuel sur les 10 dernières années
Année Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc Cumul
2012 1.73% 1.72% 0.43% −0.07% −1.83% 0.60% 0.89% 0.88% 0.64% 0.15% 0.94% 0.66% 6.89%
2013 1.42% 0.68% 0.80% 1.03% 0.39% −1.29% 0.65% −0.22% 1.13% 1.19% 0.83% 0.92% 7.76%
2014 −0.47% 0.83% 0.96% −0.07% 0.87% 0.84% 0.22% 0.64% 0.06% −1.50% 0.45% 0.43% 3.31%
2015 −0.60% 1.85% 0.83% 0.29% 0.37% −0.76% 0.65% −0.93% −0.77% 1.48% 0.90% 0.60% 3.91%
2016 −1.37% −1.06% 0.70% 0.72% 0.49% −0.45% 1.38% 0.16% 0.11% −0.30% −0.24% 1.39% 1.48%
2017 0.33% 0.68% 0.50% 0.60% 0.55% −0.09% 0.46% 0.40% 0.22% 1.14% 0.43% 1.51% 6.93%
2018 0.64% −0.54% 0.36% 0.47% 0.67% 0.06% 0.12% 0.36% 0.35% −1.65% 0.58% −0.10% 1.31%
2019 1.05% 0.72% 0.36% 0.32% 0.02% 1.26% 0.64% 0.30% −0.54% 0.52% 0.67% 1.76% 7.29%
2020 0.80% −1.09% −3.49% 2.33% 1.20% 0.94% 1.34% 1.14% −0.29% −0.06% 2.33% 3.90% 9.21%
2021 0.02% 0.20% 0.26% 0.97% 1.29% 0.50% 0.47% 0.96% −0.26% 1.19% −0.72% 1.57% 6.59%
2022 −1.91% −0.75% −0.25% −1.40% −0.57% −1.51% −6.24%

CHIS — Le Régime d’assurance maladie du CERN

David JacobsMorna Robillard

Le comité « CHIS Board » a continué à se réunir mensuellement par visioconférence jusqu’en avril. Les réunions suivantes se sont déroulées en présentiel, bien que la vidéo reste disponible pour ceux qui ne peuvent pas y assister en personne. En outre, une session extraordinaire en juin a permis au comité de visiter UNIQA dans ses nouveaux locaux - 26 avenue de la Praille, 1227 Carouge. Morna et David étaient absents pour la réunion d’août, mais au moins l’un des deux a pu assister aux autres réunions.

Le CERN maintient toujours la page Web dédiée au COVID-19 - https://hse.cern/covid-19-information. Bien que principalement consacrée à l’information liée au site du CERN, la page comporte également des liens vers les informations officielles pour la France et la Suisse. Si vous avez des doutes concernant un pays, il peut être préférable de contacter son ambassade la plus proche.

Il est agréable d’annoncer qu’après de longues discussions, le programme des membres du personnel associés, désigné comme programme GRAD, sera introduit sans impact financier significatif sur le CHIS. Cela se reflète dans la dernière révision du règlement du CHIS datée du 1er septembre 2022 qui montre que les bénéficiaires de ce programme ont simplement été ajoutés au côté des membres du personnel et des boursiers.

Conformément à la reconnaissance accrue du fait que le service médical du CERN ne devrait intervenir que pour la médecine du travail, à partir de cette année la vaccination antigrippale n’est offerte gratuitement qu’aux personnes travaillant sur le site. La vaccination antigrippale est bien sûr largement disponible par les voies traditionnelles. En ce qui concerne la COVID-19, grâce à l’évolution de la pandémie, la vaccination générale au CERN a pris fin en mars, bien que la vaccination soit toujours possible pour des cas individuels après accord préalable.

L’introduction du système de tarification SwissDRG pour les hôpitaux et cliniques suisses implique la renégociation des accords de 5 ans avec les prestataires de soins de santé agréés à l’échéance de l’accord. Jusqu’à présent, cela s’est déroulé sans difficulté pour tous les établissements, à l’exception de l’Hôpital La Tour, dont l’offre initiale était nettement supérieure à celle des autres au prétexte d’une qualité de soins supérieure. Nous devons un grand merci à l’Administration du CHIS pour avoir favorablement résolu ce problème. Grâce à sa persévérance, aux côtés des autres Organisations Internationales, une offre acceptable a finalement été obtenue, et le nouvel accord de 5 ans a maintenant été signé.

David Jacobs Morna Robillard

Activités C2S (CSG-CRDS)

Jean-François MICHAUD

CRecours

Il est une affaire où l’immobilisme représente la vitesse de croisière de son cheminement !

Comme déjà détaillé dans le Bulletin No 62, c’est le cas pour notre recours déposé en novembre 2021 auprès du Tribunal Social de Bourg-en-Bresse, suite au refus de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) de délivrer un justificatif de non- affiliation aux retraités qui ont fait le choix de rester couvert par la caisse maladie du CERN. Selon les récentes nouvelles reçues par notre avocat, cette cause ne devrait pas être examinée - au mieux - avant deux ans !

Côté fiscal, si certains ont eu gain de cause pour les remboursements CSG–CRDS sur leur pension du CERN, d’autres sont toujours dans l’attente d’un règlement.

Plusieurs membres nous ont dit avoir rencontré des problèmes pour compléter leur déclaration d’impôts.

Sur notre site Web sous C2S, nous mettons à votre disposition deux documents pour vous aider dans cette démarche :

Document 1 : Je suis retraité du CERN – Je perçois des pensions du CERN et une pension française.

Document 2 : Je suis retraité du CERN – Je perçois uniquement des pensions du CERN.

Enfin, si l’on est poly-pensionné, toujours se rappeler que le total des prélèvements sociaux sur ses pensions française et Cernoise sera plafonné. Il ne pourra pas dépasser le montant de sa pension française brute (lire le Document 1).

Jean-François Michaud

Activités des Permanences

Après une période perturbée par les conditions sanitaires, la reprise normale des permanences est assurée comme avant , dans la salle de réunion de l’Association du personnel entre 13h30 et 16h.   Les dates des permanences se trouvent dans le calendrier.

Conseils santé d’UNIQA

A l’invitation du GAC-EPA, UNIQA a le plaisir de partager avec vous son expérience dans le domaine de la santé dans des sujets de prévention et d’information orientés vers les seniors.

Dans ce premier article, nous abordons la prévention des accidents dans les activités sportives.

CRunner

Le sport c’est la santé comme le dit le bon sens populaire. Si maintenir l’activité physique est essentiel tout au long de la vie, le sport devient une activité potentiellement plus risquée avec l’âge et il convient de l’adapter aux changements de conditions physiques pour éviter des accidents qui peuvent avoir des conséquences lourdes.

Les statistiques du CHIS nous permettent d’observer des chiffres croissants sur les accidents des seniors au fil des ans. Certes la population retraitée du CHIS augmente mais cela met en évidence l’impact important des accidents sur la santé. Nous ne tenons pas le détail des causes d’accidents, mais nous savons que les accidents de sports en sont une part importante après les accidents domestiques. Même si par chance il y eu peu d’issues fatales dans les cas observés, la récupération peut être longue avec des séquelles permanentes.

Nous partageons quelques chiffres du Bureau de Prévention des Accidents suisse qui nous a guidé pour ces recommandations car beaucoup de retraités vivent dans la région.

Les accidents de montagne et de sports d’hiver sont très représentés dans notre région alpine. De même pour le cyclisme qui arrive juste après. Un nombre important de retraités du CERN pratiquent ces activités au sein de clubs ou individuellement.

Les blessures les plus fréquentes sont celles des articulations en général et encore plus chez les sportifs seniors, ainsi que les blessures à la tête d’où la nécessité du port du casque pour le cyclisme et le ski. Si les chiffres du BPA indiquent que les enfants sont bien équipés en casque avec presque 100%, plus on avance en âge moins on le porte, avec à peine 80% chez les seniors (source BPA statistiques 2021/2022). Les blessures à la tête sont potentiellement les plus graves donc équipez-vous !

Mais au-delà des risques, le sport offre de multiples bénéfices pour les seniors s’il est pratiqué dans de bonnes conditions.

Nous partageons ici quelques recommandations du BPA issues d’un dossier très complet disponible en ligne.

Une activité physique régulière contribue à améliorer la qualité de vie et il n’est jamais trop tard pour commencer d’autant que vous ressentirez rapidement les effets positifs dans la vie quotidienne.

Le réseau suisse pour la promotion de la santé par le biais de l’activité physique et du sport a émis des recommandations d’activité physique pour aînés.

Sauf contre-indication, il est recommandé d’effectuer au moins 2h30 de sport ou d’activité physique de moyenne intensité ou 1h15 d’intensité élevée par semaine.

CHiking

On entend par moyenne intensité (par ex.)

On entend par intensité élevée (par ex.)

Posséder un bon équilibre et une musculature puissante contribue également à réduire le risque de chute. En cas de trébuchement, il est en outre plus facile de se rattraper.

Des recommandations particulières s’appliquent à la randonnée car marcher, en particulier en montagne, est une activité plus exigeante qu’on ne le pense.

Le temps de marche nécessaire (pauses exclues) peut être calculé de la manière suivante:

Si vous prévoyez de faire une randonnée difficile, il est préférable de vous faire accompagner par une ou plusieurs personnes. Équipez- vous correctement et restez vigilant.

Plus on est fatigué, moins on a le pied sûr. Pensez donc régulièrement à faire des pauses, à vous hydrater et à vous alimenter. Respectez- vous l’horaire prévu? Les conditions météorologiques sont-elles bonnes? Le chemin est-il en bon état? Tous les membres du groupe sont-ils encore en forme? Si la réponse à l’une de ces questions est négative, faites demi-tour ou optez pour un autre itinéraire à temps.

En conclusion, les sportifs vieillissent mieux, et pratiquer une activité physique s’avère particulièrement bénéfique avec l’âge: les personnes qui se maintiennent en forme réduisent par exemple leurs risques d’hypertension, de maladies cardiovasculaires, de diabète ou de douleurs dorsales.

Alors bougez, oui, mais soyez vigilants et prudents !

Votre équipe UNIQA

Bon à savoir

Partenariat avec la BCGE

Depuis de nombreuses années, l’Association du personnel du CERN (AP) a conclu un accord appelé “Business Partner Plan” avec la Banque Cantonale de Genève (BCGe). Cet arrangement procure plusieurs avantages financiers, la seule condition pour y participer était d’être membre actif du personnel CERN, adhérent à l’AP.

Faisant suite à de nombreuses discussions et demandes insistantes de l’AP, la BCGe a finalement proposé d’officialiser que les retraités membres de l’AP peuvent aussi rejoindre cet accord. Une très bonne nouvelle puisque, d’office, nous sommes tous membres de l’Association du personnel par notre cotisation annuelle au GAC-EPA, dont une partie est reversée à l’AP qui abrite notre Groupement.

Pratiquement, pour les personnes intéressées, il suffira désormais de se rendre au Secrétariat de l’AP, au Bâtiment principal, pour obtenir et faire tamponner le formulaire d’ouverture de compte certifiant ainsi votre affiliation. Vous pouvez aussi obtenir ce formulaire en envoyant un mail à staff.association@cern.ch pour vous permettre de le remplir tranquillement à la maison mais il faudra tout de même passer par l’AP pour obtenir le tampon sur le document. Il sera nécessaire de toute façon d’obtenir le tampon avant de prendre rendez-vous avec la Banque.

Vous pourrez prendre rendez-vous ensuite dans n’importe quelle agence de la BCGe à Genève pour finaliser l’ouverture de votre compte ou convertir un compte existant en compte Business Partner.

Vaccinations contre la grippe

CVaxCERN

En automne 2020 et 2021, lors de la pandémie COVID-19, le CERN avait offert à tous les membres du CHIS la possibilité de se faire vacciner contre la grippe sur le Site de Meyrin. Une raison donnée était que l’approvisionnement en doses injectables était difficile à obtenir à cette époque. Mais cette facilité était surtout organisée pour que les Membres pensionnés et de famille du CHIS placés hors de leurs systèmes de santé nationaux puissent avoir accès à cette prévention.

En cet automne 2022, les choses se sont améliorées et ces difficultés ne sont plus qu’un mauvais souvenir. C’est pourquoi le CERN a décidé de ne pas renouveler cette campagne de vaccination générale. Seules les personnes qui travaillent sur le Site pourront en bénéficier.

Ainsi, pour recevoir le vaccin, les anciens du CERN que nous sommes devront, comme par le passé, nous rendre chez notre médecin traitant ou dans une pharmacie pour recevoir cette injection.

Important : la vaccination en pharmacie pourra se faire SANS prescription médicale, un accord ayant été passé en ce sens entre le CHIS et UNIQA. Il suffira seulement de soumettre la facture d’une pharmacie pour en être remboursé selon les règles du Régime.

Dépendance / Soins de longue durée

Le Comité est régulièrement sollicité par des personnes, amies d’un de nos Membres qui vit seul sans famille proche et qui doit de plus en plus faire face à divers problèmes de santé. Ces personnes bienveillantes - souvent d’anciens collègues - nous demandent quoi faire dans ces situations. Les problèmes deviennent encore plus aigus lorsque survient subitement un AVC, ou une perte progressive de ses moyens intellectuels, comme pour la maladie d’Alzheimer, ou de mobilité pour celle de Parkinson.

Pour tout cela, une seule réponse : le Long-Term Care (LTC), soit la couverture offerte dans le cadre des prestations du CHIS en cas de dépendance et de soins de longue durée. Diverses prestations et indemnités sont possibles, selon le degré d’incapacité du Membre concerné à accomplir seul les actes de la vie courante. Un chapitre (chapitre 10) des Règles du CHIS est consacré à cette couverture et là vous pouvez voir tous les détails. S’il vous manque une copie de ces Règles, elles sont visibles sur le site Web du CHIS sous « VOS PRESTATIONS ».

Plusieurs centaines de personnes ont déjà bénéficié de ces prestations, en vigueur depuis janvier 2001 ! Alors, en cas de besoin pour vous ou d’autres, n’hésitez pas à contacter le Service social du CERN qui, après visite à la personne et avec l’appui du médecin traitant, introduira la demande auprès de la Commission médico-sociale du CHIS. C’est elle qui décidera ensuite du niveau des prestations nécessaires, tant médicales que financières.

Mais surtout, avant que ne surviennent les difficultés, pensez à informer vos proches que vous êtes au bénéfice de cette large couverture !

Pour plus de renseignements :

Service des affaires sociales du CERN E-mail : social.affairs@cern.ch Tel : +41 22 767 42 01 +41 22 767 4479 Mob : +41 75 416 93 73 Bureau au CERN : 33/1-038 Prestations LTC du CHIS : Réglementation du CHIS, Chapitre 10.
COldies

Et pour connaître l’historique du LTC, relire nos Bulletins No 56 & 57

 

Ceux qui nous ont quittés

Pour ceux qui nous ont quittés, consultez la liste des décès qui est mise à jour à chaque notification que nous recevonc de la Caisse de pensions.

Si vous désirez envoyer un mot de sympathie à la famille en deuil, et que vous ne connaissez pas l'adresse, vous pouvez l'envoyer via la Caisse de pensions du CERN, qui possède l'adresse, mais n'est pas autorisée à la communiquer à des tiers.


CChristmas

Non Madame, pas de crème cette année dans mes bûches de Noël, mais toujours beaucoup de calories...


Colophon

Ce Bulletin informe sur les activités du Comité du Groupement des Anciens du CERN et de l’ESO et sur le travail des comités du CERN et de l’ESO, dans lesquels le GAC‑EPA est représenté.

Rédacteur en chef :  Marcel Aymon

Rédaction, traduction, correction et relecture :

M.Robillard, C.Laverrière, S. Leech O’Neal, E.Chiaveri, E.Allaert, M.Baboulaz, P.Charpentier, D.Jacobs, P.Bloch, J.-F.Michaud, B.Ducret, J.-M. Thomas, G.Bossen

Graphisme : Etienne Ducret

Dessinateur : Bernard Pirollet

Crédits photos, tableaux : CERN, ESO, PFGB, Shutterstock

Impression : Exaprint


X—4.656ms [3.93.74.25]